Hank Ballard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hank Ballard
Description de cette image, également commentée ci-après
Hank Ballard
Informations générales
Nom de naissance John Henry Kendricks
Naissance
Drapeau des États-Unis États-Unis (Detroit)
Décès (à 75 ans)
Drapeau des États-Unis États-Unis (Los Angeles)
Activité principale Chanteur
Genre musical Rhythm and blues, doo-wop, rock 'n' roll
Années actives Années 1960
Labels King Records
Federal Records

Hank Ballard (John Henry Kendricks de son vrai nom, , Détroit (Michigan) - , Los Angeles[1]) est un chanteur de rhythm and blues, de doo-wop et de rock 'n' roll américain, leader du groupe Hank Ballard and The Midnighters. C'est lui qui a composé la chanson The Twist en 1959 qui fut popularisée par Chubby Checker en 1960. « Le phrasé du gospel que Ballard anime de sa voix aiguë, les sonorités distordues et la guitare grinçante des Midnighters ont joué des rôles importants dans le développement du rock and roll »[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hank Ballard, pseudonyme de John Henry Kendricks, né le à Détroit, grandit à Bessemer (Alabama), où il chante le gospel à l'église, puis à Détroit, où il aspire à une carrière musicale[3]. Il écrit d'abord un titre en 1952 pour le groupe The Royals, spécialisé dans les ballades, avant de les rejoindre comme chanteur soliste l'année suivante[4]. Ils prennent le nom de Midnighters en 1954 pour éviter la confusion avec le groupe The Five Royales, et deviennent vite célèbres grâce au hit Work With Me Annie écrit par Ballard. Cette chanson aux paroles évocatrices reste pendant six mois en tête des charts R&B[5]. Suivent Sexy Ways, Annie Had A baby et Annie's Aunt Fanny. Ces trois 45 tours se vendent à plus d'un million d'exemplaires[5].

En 1958, le groupe, rebaptisé Hank Ballard & The Midnighters, est engagé par le label King Records[6]. Ils obtiennent un nouveau succès avec la ballade torride Teardrops On Your Letter. Le titre qui figure en face B, intitulé The Twist, est un rhythm & blues rapide, qui passe inaperçu[6]. Mais il est repris en 1960 par Chubby Checker qui en fait un tube et lance la mode du twist. La version d'Hank Ballard ressort pour l'occasion et se place également dans les hit-parades[6]. Hank Ballard tente alors de rééditer ce succès en vain.

À partir de 1968, il se joint à la James Brown Revue[7]. Il abandonne la musique dans les années 1970, avant de reformer brièvement les Midnighters au milieu des années 1980[8].

Hank Ballard intègre le Rock and Roll Hall of Fame en 1990[8]. Il meurt le chez lui à Los Angeles, à l'âge de 75 ans, d'un cancer de la gorge[3].

Work With Me Annie[modifier | modifier le code]

Le groupe s'appelle encore The Royals quand ils enregistrent ce titre pour Federal en , mais ils changent de nom quand le disque sort en février. La chanson s'appelle d'abord Sock It To Me Mary[5]. Mais le producteur Ralph Bass trouve les paroles d'Hank Ballard trop crues et lui demande de les modifier. Hank s'inspire alors du prénom de l'épouse de l'ingénieur du son qui, enceinte, entre dans le studio à ce moment-là, pour écrire Work With Me Annie. Les paroles, toujours salaces, sont plus suggestives qu'explicites[5].

Etta James en fait une parodie : The Wallflower : Roll With Me Henry[6]. Ce morceau sera repris de façon édulcorée par la chanteuse blanche Georgia Gibbs (Dance With Me Henry) qui en fera un no 13 pop vendu à plus d'un million d'exemplaires[9]. Les Midnighters lui répondent avec Annie Had A baby sortie en août (écrite par Lois Mann et Henry Glover), Annie Pulled A Humbug et Annie's Aunt Fanny (octobre)[6].

L'Histoire est aussi déclinée par d'autres artistes tout au long de l'année 1954 : Annie's Answer par The El-Dorados, My Name Ain't Annie par Linda Hayes & The Platters, I'm The Father Of Annie's Baby par Danny Taylor et Annie Picked The Bucket par The Nu-Tones[6].

Jim Dawson et Steve Propes, dans What Was the First Rock 'N' Roll Record?, citent Work with Me Annie comme l'un des disques fondateurs du rock 'n' roll, pour « le jeu de guitare d'Arthur Porter, la basse électrique d' Alonza Tucker et le piano boogie de Sonny Thompson »[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

45 tours[modifier | modifier le code]

The Midnighters (sortis sur Federal) :

  •  : Work With Me Annie[11]
  •  : Sexy Ways (Federal)
  •  : Annie Had A baby
  •  : Annie's Aunt Fanny
  •  : Henry's Got Flat Feet
  •  : It's Love Baby
  •  : Rock'n'roll Wedding
  •  : Rock, Granny, Roll

Hank Ballard & The Midnighters (sortis sur King) :

  •  : Teardrops On Your Letter / The Twist
  • 1960 : Finger Poppin' Time
  • 1960 : Let's Go, Let's Go, Let's Go
  • 1961 : The Hoochi Coochi Coo
  • 1961 : Nothing But Good
  • 1962 : Do You Know How To Twist ?

Hank Ballard :

  • 1968 : How You Gonna Get Respect ?
  • 1969 : Butter Your Popcorn
  • 1972 : From The Love Side
  • 1974 : Let's Go Streaking

Compilations[modifier | modifier le code]

  •  : Their Greatests Hits, Federal
  •  : Greatests Hits vol. 2, Federal
  • 1992 : Work with Me Annie, collection Les Génies du Rock n°19, Atlas (14 titres).
  • 1993 : Sexy Ways : The Best Of Hank Ballard & The Midnighters, Rhino Records

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bob Eagle et Eric S. LeBlanc, Blues: A Regional Experience, Santa Barbara, Californie, Praeger, (ISBN 978-0-313-34423-7, lire en ligne), p. 84
  2. « Hank Ballard (1936-2003) », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 13 octobre 2018)
  3. a et b (en) Steve Huey, « Hank Ballard : Biography & History », sur AllMusic (consulté le 5 avril 2020)
  4. Tosches 2000, p. 165.
  5. a b c et d Tosches 2000, p. 166.
  6. a b c d e et f Tosches 2000, p. 167.
  7. (en) Colin Larkin, Encyclopedia of Popular Music, Omnibus Press, , 5e éd. (ISBN 978-0-85712-595-8, lire en ligne)
  8. a et b (en) Edward Komara (dir.) et Kenny Mathieson, Encyclopedia of the Blues, vol. 1 et 2, New York, Routledge, , 2e éd. (ISBN 0-415-92699-8, lire en ligne [PDF]), « Ballard, Hank », p. 43-44
  9. (en) Edward Komara (dir.) et Monica J. Burdex, Encyclopedia of the Blues, vol. 1 et 2, New York, Routledge, , 2e éd. (ISBN 0-415-92699-8, lire en ligne [PDF]), « Work with Me Annie », p. 1098-1099
  10. (en) Steve Sullivan, Encyclopedia of Great Popular Song Recordings, vol. 3-4, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1442254480, lire en ligne), p. 254
  11. Tosches 2000, p. 256.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]