The Raconteurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Raconteurs
Description de cette image, également commentée ci-après

En concert à T in the Park, en 2008

Informations générales
Surnom The Saboteurs (Australie)
Pays d'origine Michigan, USA
Genre musical blues rock, garage rock, rock alternatif
Années actives 2006 - 2010 (hiatus)
Labels Third Man Records
Site officiel [1]
Composition du groupe
Membres Jack White, Brendan Benson, Jack Lawrence, Patrick Keeler

The Raconteurs est un supergroupe réunissant des musiciens issus de la scène de Detroit, à savoir Jack White (guitariste-chanteur au sein des White Stripes), Brendan Benson (multi-instrumentiste), Jack Lawrence (bassiste au sein des Dead Weather et The Greenhornes) et Patrick Keeler (batteur, également membre des Greenhornes).
Bien que déjà tous renommés au sein de leurs formations respectives, ils démentent leur statut de "supergroupe", renvoyant selon eux à quelque chose de « planifié », et se décrivent plus simplement comme « un jeune groupe de vieux amis »[1].

Les musiciens Dean Fertita (The Dead Weather, Queens of the Stone Age) et Mark Watrous les accompagneront également sur scène, assurant principalement les parties claviers[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Années actives[modifier | modifier le code]

« "J'ai cette chanson pour laquelle il me faut des paroles" me dit un jour Brendan. Je l'ai écoutée; c'était Steady As She Goes. J'ai trouvé des paroles et nous l'avons enregistrée, même si ça sonnait plus comme du reggae à ce moment là. On la jouait en boucle, et on a fini par se dire qu'il était peut-être temps de monter ce groupe dont on arrêtait pas de parler. Cette chanson a tout lancé »

— Jack White, 2006[3]


Les différents membres du groupe se sont rencontrés en 1998, alors que leurs carrières respectives débutaient à peine[4]. Ils collaborent en 2004 sur l'album Van Lear Rose de la chanteuse Loretta Lynn, initiant alors le début des Raconteurs. Parallèlement, Brendan recevait des critiques enthousiastes à la suite de son dernier album en date, The Alternative to Love, les White Stripes publiaient tout juste Get Behind Me Satan, et les Greenhornes, leur EP East Grand Blues[3],[5].

Bien qu'apparentés à la scène garage rock de Detroit, ils ont successivement tous déménagés à Nashville (Tennessee), estimant qu'ils « ne voulaient plus être associés à une quelconque scène. Ce fut le cas, et c'était une bonne expérience qui nous a enseigné beaucoup de choses, mais c'est fini maintenant. [...] C'est bien quand tu as 20 ans - découvrir et apprendre de tout ça - mais certainement pas à 30 » [6].

Leur premier album, "Broken Boy Soldiers", parait le 16 mai 2006, et rencontre un accueil chaleureux tant auprès du public que de la critique, terminant dans nombre de "tops" annuels (Rolling Stone, Mojo, NME, Spin...)[7].S'ensuit une tournée promotionnelle couronnée de succès qui s'achèvera en 2007.

Ils publient leur second effort, "Consolers of the Lonely", le 25 mars 2008, également bien accueilli.

Hiatus[modifier | modifier le code]

En 2010, le groupe émet un avis incertain sur le futur du projet : « Nous sommes tous concentrés sur d'autres choses, je n'ai plus beaucoup de contact avec ces gars là, explique Brendan en 2010. On est très occupés, mais comme ça a toujours été le cas, la flamme se ravivera et on repartira sur la route avec peut-être un nouvel album sous le bras .. ou peut-être pas  »[8]. Cependant, en 2014, devenu producteur, il affirmera qu'une reformation était « hors de toute considération » le concernant, alors très affairé dans son nouveau label ReadyMade Records[9].

Sporadiquement réunis au cours de ces dernières années (en intégralité ou que partiellement) au sein de festivals divers, ils apparaissent au quasi-complet en janvier 2015 durant un set de Jack, alors en tournée pour son album "Lazaretto". Ils interprèteront Salute Your Solution et Steady as she Goes, défaussés cependant de Keeler alors remplacé par le batteur personnel de White, ainsi que Portland, Oregon, une chanson extraite de l'album "Van Lear Rose" de Loretta Lynn, également conviée sur scène[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Steady As She Goes/Store Bought Bone (7" et CD single, diverses éditions, 2006)
  • Hands (7" et CD single, diverses éditions, 2006)
  • Broken Boy Soldier (7" et CD single, diverses éditions, 2006)
  • Salute Your Solution (7" et CD single, diverses éditions, 2008)
  • Many Shades Of Black (7" et CD single, diverses éditions, 2008)
  • Old Enough (7" et CD single, diverses éditions, 2008)

Médias[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un billet dédiée à la formation du groupe, au site MTV.co.uk (2/06/2006)
  2. Un live au festival de Montreux, en 2008, disponible sur YouTube
  3. a et b Une interview du groupe au site Uncut.co.uk (10/05/2006)
  4. Une interview du groupe au site InterviewMagazine (par Jonathan Durbin, 2008)
  5. Une interview de Jack et Brendan, au site TheAquarian.com (par Martin Halo, le 20/09/2006)
  6. Une interview du groupe au site AVClub.com (par Marc Hawthorne, le 07/09/2006)
  7. Un recensement des tops annuels de la presse spécialisée anglophone, au site RockListMusic.com
  8. Uner interview de Brendan au site Hitfix.com (par Melinda Newman, le 5/02/2010))
  9. Une interview au site Billboard.com (par Jeff Miller, le 16/03/2014)
  10. Un article dédié à cet évenèvement, au site Rolling Stone (par Joseph Hudak, le 29/01/2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :