The Connaught

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Connaught
Image dans Infobox.
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Carlos Place (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Architecture
Type
Ouverture
1897
Patrimonialité
Monument classé de Grade II (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Niveaux
6Voir et modifier les données sur Wikidata
Chambres
121
Restaurants
2
Gestion
Propriétaire
Site web
Localisation sur la carte du centre de Londres
voir sur la carte du centre de Londres
RedHut.svg

The Connaught est un hôtel de luxe situé à Londres. Baptisé The Prince of Saxe Coburg Hotel lors de son ouverture, il est renommé durant la Première Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hôtel[modifier | modifier le code]

L’hôtel vu de Mount Street.

The Prince of Saxe Coburg Hotel est nommé en hommage à Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, mari de la reine Victoria[1]. Situé dans le quartier londonien de Mayfair, sur Charles Street, près de Berkeley Square, il ouvre ses portes en 1815. Au cours du XIXe siècle, The Coburg Hotel est composé de plusieurs bâtiments acquis entre 1815 et 1820[2]. Le quartier prend sa forme actuelle après un remodelage urbain, qui intervient dans les années 1890[2]. L'hôtel est reconstruit dans un bâtiment donnant sur une place nouvellement créée, Carlos Place. Les travaux sont confiés aux architectes Lewis Henry Isaacs (en) et Henry Lewis Florence[2],[3]. L'hôtel est renommé The Connaught en 1917, en hommage au fils de la reine Victoria, le duc de Connaught[1].

Durant la Seconde Guerre mondiale, le général américain Dwight D. Eisenhower y vient avec son chauffeur, Kay Summersby, sous le regard outré du portier de l'établissement[4].

L'hôtel est acheté en 1956 par la chaîne hôtelière Savoy Group[5]. Elle est rebaptisée Maybourne Hotel Group (en) en 2005 après avoir cédé l'hôtel Savoy. La chaîne possède deux autres hôtels londoniens, le Claridge's et The Berkeley (en)[6].

En 2007, la direction de l'hôtel entreprend des travaux de restauration. Lors de sa réouverture, l'hôtel comporte une salle de bal et un spa[7].

Restauration[modifier | modifier le code]

Durant le XXe siècle, l'hôtel confie sa cuisine à des chefs français. Le cinquième à occuper le poste, Michel Bourdin, arrive en 1975. Durant la seconde moitié des années 1970, le guide Michelin consacré au Royaume-Uni attribue successivement une « étoile » à chacun des deux restaurants du Connaught. L'une d'elles est perdue en 1990. Bourdin se retire en 2001[8].

En 2002, la chef britannique Angela Hartnett (en) le remplace en cuisine[9]. En 2004, son restaurant « Angela Hartnett at the Connaught » reçoit une « étoile » au guide Michelin[10]. Depuis 2008, la cuisine est dirigée par la chef française Hélène Darroze, qui obtient trois « étoiles » au Michelin[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Lucy Gillmore, « The Complete Guide To London Hotels », The Independent,
  2. a b et c (en) F. H. W. Sheppard, Survey of London : The Grosvenor Estate in Mayfair, Part 2 (The Buildings), vol. 40, Institute of Historical Research, , 429 p. (ISBN 9780485482409, lire en ligne), p. 321-326
  3. (en) Elaine Denby, Grand Hotels : Reality & Illusion, Reaktion Books, , 304 p. (ISBN 9781861891211, lire en ligne), p. 154
  4. Danièle Georget, « Kay Summersby, l’amour impossible d’Eisenhower », parismatch.com, 9 août 2014.
  5. (en) Barry O'halloran, « A Very British Institution », The Irish Times,
  6. (en) Dominic Walsh, « Savoy Group changes name after deal », The Times,
  7. (en) Nigel Tisdall, « The Connaught, London: five modern luxury hotels », The Daily Telegraph,
  8. (en) Sheryl Garratt, « Farewell to all that », The Guardian,
  9. (en) Jan Moir, « Are you ready to order? This week: The Connaught Hotel », The Daily Telegraph,
  10. (en) Lucy Cavendish, « Angela Hartnett: kitchen influential », The Daily Telegraph,
  11. Laurent Telo, « Hélène Darroze, cuisinée par le doute », Le Monde, 21 août 2020.