The Avalanches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Avalanches
Surnom Alarm 115
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Musique électronique, hip-hop, neo-psychedelia
Années actives Depuis 1997
Labels Modular Recordings, XL Recordings, Elektra Records
Site officiel www.theavalanches.com
Composition du groupe
Membres Robbie Chater
Darren Seltmann
Tony Diblasi
Anciens membres Gordon McQuilten
Dexter Fabay
James De La Cruz
Manabu Etoh

The Avalanches est un groupe de musique électronique et hip-hop australien, originaire de Melbourne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1997-2001)[modifier | modifier le code]

The Avalanches est d'abord appelé Alarm 115, un groupe de punk bruyant inspiré de groupes comme The Animals of Steel, Drive Like Jehu, The Fall ou Ultra Bidet[1]. Les membres du groupe (Darren Seltmann, Robbie Chater, Tony Diblasi et Manabu Etoh) achètent tous leurs instruments dans des bazars, où il trouvaient également des piles de vieux disques. Puis Etoh est expulsé, Alarm 115 cessa d'exister et ces disques deviennent le cœur d'un nouveau projet[2]. Chater, étudiant en cinéma à l'Université RMIT, avait accès au studio musical qui s'y trouvait, et s'y rendait avec Seltmann pour transformer des vinyls en cassettes de démo de 30 secondes sous le nom de Pan Amateurs.

En 1997, un nouveau groupe est monté (ave Seltmann, Chater, Diblasi et Gordon McQuilten) pour jouer les morceaux en direct à partir du mois de juillet, sous le nom de Swinging Monkey Cocks. Leurs premières représentations sont données sous quatre noms différents. Leo Silvermann les signe à son label, Rex Records, pour la sortie britannique de leur EP Undersea Community, en mars 1999[3]. Le statut du groupe s'améliore lorsqu'il tourne avec les Beastie Boys, Public Enemy, Stereolab, et Beck. Le groupe joue au Tibetan Freedom Concert de Homebush, à Sydney[1]. James Dela Cruz est ajouté sur scène pour les claviers et les platines, et fait des débuts avec le groupe au Palace, St Kilda, en soutien à Public Enemy. En septembre 1999, Modular Recordings publie leur EP quatre titres Electricity en Australie (12") et sa version britannique deux titres (7")[1],[2].

Retour (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Ils annoncent leur retour sur scène en 2016 via leur présence sur au moins quatre festivals d'été : Splendour In The Grass (Byron Bay, Australie), Primavera Sound (Barcelone, Espagne), Field Day (Londres, Royaume-Uni)[4] et La Route du Rock (Saint-Malo, France)[5].

Style musical[modifier | modifier le code]

Leur production musicale se caractérise par leur utilisation intense et créative de la technique du sampling. Leur premier album, Since I Left You, a même dû être « allégé » car il contenait, dit-on, des milliers d'extraits musicaux inédits ou célèbrissimes (Michael Jackson, Kid Creole, Cerrone, dialogues de films comme Polyester...), qui auraient rendu sa commercialisation impossible car trop complexe à gérer en termes de droits d'auteur. Pour cet album, la chanteuse Madonna a donné l'autorisation d'utiliser sa chanson Holiday, chose qu'elle n'avait jamais faite jusqu'ici.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Rock City (1997)
  • 1997 : El Producto (1997)
  • 1999 : Undersea Community (1999)
  • 1999 : Electricity (1999)
  • 2000 : Frontier Psychiatrist (2000)
  • 2000 : A Different Feeling (2000)
  • 2001 : Since I Left You (2001)
  • 2001 : Radio (2001)
  • 2001 : At Last Alone (2001)
  • 2016 : Frankie Sinatra (2016)

Remixes[modifier | modifier le code]

  • Gerling - Enter Spacecapsule (Enter the Spaceship remixé par The Avalanches) (1999)
  • Badly Drawn Boy - The Shining (2000)
  • Manic Street Preachers - So Why So Sad (Sean Penn Mix - Avalanches) (2001)
  • Belle & Sebastian - I'm a Cuckoo (Mix de The Avalanches) (2004)
  • The Concretes - Chico (Remix par The Avalanches de Wernham Hogg) (2004)
  • Wolfmother - Woman (Remix par The Avalanches de Millstream) (2006)
  • Franz Ferdinand - Fade Together (Remix de The Avalanches) (2006)

Utilisations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Austin Wilde, « Artist Profile – Avalanches », EMI (consulté en 7 septemre 2011)
  2. a et b (en) Magnus Holmgren, « The Avalanches », Australian Rock Database. Passagen.se (Magnus Holmgren)
  3. Ed Nimmervoll, « Avalanches », HowlSpace – The Living History of Our Music. White Room Electronic Publishing Pty Ltd (Ed Nimmervoll).
  4. « The Avalanches Are Officially Back, Announce Festival Shows | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 30 mai 2016).
  5. « Ça y est, la programmation de la Route du Rock est complète ! | Tsugi », sur www.tsugi.fr (consulté le 30 mai 2016).