The Apartments

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Apartments
Description de cette image, également commentée ci-après
The Apartments en 2010.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Rock indépendant, pop baroque, jangle pop
Années actives 19781979, depuis 1984
Labels Riley Records, Able Label, Hot Records, Rough Trade, Glass Records, New Rose
Composition du groupe
Membres Peter Milton Walsh
Eliot Fish
Amanda Brown
Christine Jane
George Bibicos
Anciens membres Michael O'Connell
Peter Whitby
Peter Martin
Graeme Beavis
Gary Warner
Joe Borkowski
Bruce Carrick
Graham Lee
Henry McKenzie
Michael Couvret
Mark Dawson
Ed Kuepper
Greg Atkinson
John Willsteed
Ken Gormley
Gene Maynard
Nick Allum
Judy Anderson
Jürgen Hobbs

The Apartments est un groupe de rock indépendant australien, originaire de Brisbane. Le nom du groupe vent du film The Apartment de Billy Wilder (1960). The Apartments est populaire en Europe depuis sa relocalisation à Londres au milieu des années 1980. Après son retour en Australie à la fin des années 1980, Walsh continue de tourner avec The Apartments en France et occasionnellement en Australie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1978-1980)[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe vent du film The Apartment de Billy Wilder (1960). The Apartments s'assemblent à Brisbane en 1978 avec Walsh (guitare, chant), Michael O'Connell (guitare, chant), Peter Whitby (basse, chant) et Peter Martin (batterie)[1]. The Apartments jouaient régulièrement pendant leur période créative à Brisbane à la fin des années 1970.

Au sein de The Apartments, Walsh se joitn également au groupe The Go-Betweens comme guitariste lorsqu'ils signent avec le label Beserkley Records. À cette période, Robert Forster et Grant McLennan parleront de Walsh et des « différentes personnalités et images » dans Go-Betweens. McLennan dira de Walsh qu'il « est la nuit » et de Forster qu'« il est le jour » ; McLennan ajoutera « on est le soleil, il est la pluie[2]. » Quatre ans après la mort de Grant McLennan, dans un morceau intitulé Who Will Remember Your Tunes?[3], Walsh parle de cette période, et de sa relation avec The Go-Betweens.

Après la fin du contrat avec Beserkley, Walsh revient au sein de The Apartments et The Go-Betweens devient un trio. The Go-Betweens commémorent le style de Walsh avec la face B du prochain single, Don't Let Him Come Back: Here he comes, with his twelve o’clock junk…who’s that dressed in black? Who’s that in his apartment?[4]. Don't Let Him Come Back[5] est plus tard repris par Jay Reatard.

Le premier EP de The Apartments, Return of the Hypnotist, est enregistré pour le label Able Label de The Go-Betweens en mai 1979. The Apartments se séparent en octobre 1979, après le départ de Walsh de Brisbane[6]. Quelques mois plus tard, Return of the Hypnotist est publié.

Out of Nowhere (1981-1982)[modifier | modifier le code]

En 1981, Walsh forme le quatuor Out of Nowhere (Walsh, guitare/chant, Gary Warner, saxophone soprano, Tony Forde, clarinette, et Graeme Hutchinson, batterie) et enregistre The Arrangements, en cassette. Après quelques concerts autour de Brisbane pendant les premières années, le groupe se délocalise à Sydney en 1982, recrutant Joe Borkowski à la basse et Jeffrey Wegener des Laughing Clowns en remplacement de Hutchinson à la batterie. Cette incarnation du groupe enregistre No Resistance/Remember, Remember.

The Evening Visits... and Stays for Years (1982-1988)[modifier | modifier le code]

En début 1982, Walsh emménage à New York, après avoir été invité par Robert Vickers des Go-Between à se joindre au groupe The Colors comme guitariste. Walsh tourne intensément en Angleterre, en Europe et en Australie avec les Laughing Clowns puis enregistre l'album Law of Nature et le single Eternally Yours[7]

Un an plus tard, Walsh revient en Australie et reforme The Apartments avec des anciens membres de Out of Nowhere, Gary Warner (piano), Joseph Borkowski (basse), Graeme Beavis (guitare), et Bruce Carrick (batterie). Le groupe enregistre le single All You Wanted (avec l'ex-membre de Out of Nowhere ; Gary Warner au piano), (b/w Fever Elsewhere). En début 1985, The Apartments enregistre des démos pour son premier album.

En juin 1985, Rough Trade Records signe The Apartments sur la base de ses délis. Walsh part à Londres pour enregistrer le premier album de The Apartments, The Evening Visits... and Stays for Years en 1985. The Apartments sont rejoints par Clare Kenny (ex-Orange Juice, basse, chant), Ben Watt d'Everything but the Girl et Graham Lee de The Triffids. L'album est bien accueilli par le magazine NME[8]. Le biographe et critique français de Serge Gainsbourg, Bayon, rédacteur du journal Libération compare le groupe à des contemporains (Cocteau Twins, Felt, Nick Cave) et prédécesseurs (Nick Drake, Bob Dylan, Alex Chilton)[9]. The Evening Visits... and Stays for Years devient l'un des albums de l'année au NME et un culte en France[10]. Un morceau qui en est extrait, Mr. Somewhere est repris en 1991 par This Mortal Coil sur l'album Blood.

Après une tournée anglaise avec Everything but the Girl, une nouvelle formation émerge et comprend Jurgen Hobbs (basse), Judy Anderson (piano, orgue) et Nick Allum (batterie). Cette incarnation du groupe joue en Europe et publie un single, The Shyest Time, en 1988. The Shyest Time est compris dans le film Some Kind of Wonderful[11].

Australie et France (1989-2012)[modifier | modifier le code]

Walsh quitte l'Angleterre pour l'Australie. Il continue d'écrire et de jouer occasionnellement en duo avec Amanda Brown de The Go Betweens et The Apartments avec Ed Kuepper. En 1993, The Apartments enregistre Drift, le premier album des Apartments publié en Australie, au label basé à Melbourne Torn and Frayed, premier label des Dirty Three. Drift est ensuite publié en France au label européen New Rose. L'album (comme son prédécesseur) est bien accueilli en France, avec Les Inrockuptiblesqui le classent 19e de sa liste des meilleurs albums de 1993 et 7e dans la section lecteur[12]. Un véritable culte en France, l'album est réédité et remasterisé au label français Talitres en 2010[13].

Une tournée française suit en 1994 avec Walsh, deux membres de Big Heavy Stuff — Eliot Fish (basse, chant) et Greg Atkinson (guitare, chant) — et Nick Allum à la batterie. The Apartments enregistre plus tard trois autres albums : A Life Full of Farewells (1995), Fête Foraine (1996) et Apart (1997).

En 2007, encouragé par John Willsteed, bassiste sur Drift, Walsh jouera brièvement avec The Apartments (Walsh, Fish, Willsteed, Jeff Crawley, George Bibicos et Gene Maynard) au Pig City Festival de l'Université du Queensland à Brisbane, avec notamment The Saints, Regurgitator, et Ups and Downs. Walsh joue ensuite à Sydney, Brisbane et Melbourne[14]. Peter Walsh of The Apartments joue quelques concerts en France en novembre 2009. Peter Walsh joue avec Eliot Fish à Chinon, Paris (L'Européen) et Clermont-Ferrand. The Apartments joue avec le groupe français 49 Swimming Pools.

Une tournée français pour It's Not Our World Anymore est annoncé su le site web de crowdfunding Ulule[15]. Une série de concerts prend place entre novembre et décembre - dans des galeries d'art et boutiques de Paris et La Rochelle ; Paris (Bouffes du Nord[16]), Bordeaux, Clermont-Ferrand, Nantes et Allonnes. Peter Walsh joue avec Amanda Brown de The Go Betweens, Nick Allum de The Fatima Mansions, Wayne Connolly de Knievel, Fabien Tessier et Samuel Léger des 49 Swimming Pools, et Gaël Riteau.

Seven Songs et suites (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Pendant la tournée It's Not Our World Anymore, The Apartments enregistrent une session live pour l'émission Label Pop sur Radio France. Elle est publiée au label français Talitres en format vinyle limité à 500 exemplaires pour le Disquaire Day (Record Store Day) du 20 avril 2013.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1985 : The Evening Visits…and Stays For Years (Rough Trade)
  • 1992 : Drift (New Rose)
  • 1995 : A Life Full of Farewells (Hot)
  • 1996 : Fête Foraine (Hot)
  • 1997 : Apart (Hot)
  • 2013 : 7 Songs (Talitres)
  • 2015 : No Song, No Spell, No Madrigal (Riley Records/Microcultures)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1984 : All You Wanted (Hot)
  • 1988 : The Shyest Time (Glass Records)
  • 1997 : Part (Hot)
  • 2011 : Black Ribbons (Riley Records/Chapter Music)

EP[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Return of the Hypnotist (Able Label)
  • 1994 : Sunset Hotel (New Rose)
  • 1995 : Life EP (Hot)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Walker, Clinton. Inner City Sound. Wild and Woolley, 1982, p. 66.
  2. Nichols, David. The Go-Betweens. Allen and Unwin, 1997, p. 11.
  3. Peter Milton, « Peter Milton Walsh », walshworld.free.fr, (consulté le 6 août 2014)
  4. Nichols, David. The Go-Betweens. Allen and Unwin, 1997, p. 55-56.
  5. « Jay Reatard - Don't Let Him Comeback Goner Store - 5/11/2007 », YouTube (consulté le 6 août 2014)
  6. « The Apartments – Free listening, videos, concerts, stats and pictures at », Last.fm (consulté le 6 août 2014)
  7. « Law Of Nature », The Kuepper Files (consulté le 6 août 2014)
  8. Wilkes, Jane. New Musical Express. Londres, 12 octobre 1985, p. 36.
  9. Bayon. The Apartments: musique de chambre, Libération, Paris, 25 janvier 1986.
  10. (en) « Rocklist.net...NME End Of Year Lists 1985 », Rocklistmusic.co.uk, (consulté le 6 août 2014)
  11. « The Soundtrack », Some Kind of Wonderful (consulté le 6 août 2014)
  12. « Rocklist.net...Les Inrockuptibles Lists », Rocklistmusic.co.uk (consulté le 6 août 2014).
  13. « The Apartments », Talitres (consulté le 6 août 2014)
  14. Chrissy Layton, « Pig City-Queensland Music Festival - Australian Music », Ausnotebook.com.au, (consulté le 6 août 2014)
  15. « The APARTMENTS en concert - Ulule », Fr.ulule.com, (consulté le 6 août 2014)
  16. « Site Officiel Du Théâtre Des Bouffes Du Nord », Bouffesdunord.com (consulté le 6 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]