Théodore II de Montferrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théodore II de Montferrat
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnu ou PiémontVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Marguerite de Montferrat (d)
Othon III de Montferrat
Jean III de Montferrat
Michael von Reischach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Marguerite de Savoie
Jeanne de Bar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Théodore II de Montferrat (italien Teodoro II del Monferrato) (né en 1364 – mort le 26 avril 1418) fut marquis de Montferrat de 1381 à sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Théodore est le 3e fils du marquis Jean II de Montferrat et de son épouse Isabelle ou Élisabeth de Majorque. Il accède au marquisat après la mort de son frère Jean III de Montferrat tué lors d'un combat dans le royaume de Naples. Les disparitions successives et prématurées de ses deux prédécesseurs en moins de trois ans plongent le marquisat de Montferrat dans une grave crise et affaiblissent son autorité dans la gestion des conflits de l'Italie contemporaine.

Règne[modifier | modifier le code]

Seigneur d'Asti et de Mondovi depuis 1378 mais mineur jusqu'en 1381 Théodore II a été confié à la protection de Gian Galeazzo Visconti de Milan. Il apparait rapidement que l'autorité du nouveau marquis est aussi faible que celles de ses deux frères. Il doit épouser par la volonté du duc de Milan Argentina Lunigiana († 1387), fille de Leonardo Malaspina marquis de la Lunigiana et céder la cité d'Asti à Gian Galeazzo. Après la mort de sa première épouse Argentina, avec lauqlle il n'a pas de postérité, Théodore II épouse en 1393, Jeanne de Bar († 1402) fille du duc Robert Ier de Bar qui lui donne quatre enfants.

À cette époque commence un conflit entre Théodore II et Amédée VIII, qui a également comme protagonistes le condottiere Facino Cane et les Visconti de Milan. Philippe Marie Visconti lui avait en fait promis son soutien en échange de l'aide qu'il avait reçu pour consolider son pouvoir sur le Milanais. En 1400 Theodore donne Borgo San Martino à Facino Cane en récompense de ses loyaux services. Veuf une nouvelle fois, Theodore II épouse le 17 février 1403 la fille d'Amédée de Piémont prince d'Achaïe, Marguerite de Savoie († 1464)[1] Cette union provoque immédiatement un regain de la guerre avec Amédée VIII de Savoie qui considère qu'il s'agit de la confirmation d'une alliance hostile à l'État savoyard entre son cousin et ennemi et le marquis de Montferrat.

Théodore II et Facino réussissent à prendre possession de Gênes, où Theodore se fait nommer en 1409 « Capitaine général » de la République de Gênes où il tente de gouverner par un compromis entre les factions Theodore II conserve la cité jusqu'en 1413, doit cependant l'abandonner car il est dans l'incapacité de la gérer avec ses possessions piémontaises et lombardes; Il est remplacé par Philippe Marie Visconti et reçoit en comme dédommagement une forte somme. Après la mort de Facino, Théodore II continue à combattre au Piémont contre les Visconti, avec lesquels il ne conclut un accord de paix qu'en 1417, un an avant sa mort.

Postérité[modifier | modifier le code]

De son union avec Jeanne de Bar naissent:

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill , Leyde 1890-1893, réédition 1966. Volume III, chapitre XII, §.10 « Montferrat » et tableau généalogique no 15 p. 730-731.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa veuve Marguerite de Savoie devenue religieuse à Alba, elle est béatifiée par le pape Clément X en 1669.