Terence Crawford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Terence Crawford
Fiche d’identité
Nom complet Terence Allan Crawford
Surnom Hunter / Bud
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (32 ans)
Omaha, Nebraska
Taille 1,73 m (5 8)
Catégorie Poids légers à poids welters
Palmarès
  Professionnel
Combats 36
Victoires 36
Victoires par KO 27
Titres professionnels Champion du monde poids légers WBO (2014)

Champion du monde poids super-légers WBO (2015-2017), WBC (2016-2017), WBA & IBF (2017)

Champion du monde poids welters WBO (2018-)
Dernière mise à jour : 14 décembre 2019

Terence Crawford est un boxeur américain né le à Omaha, Nebraska.

Carrière[modifier | modifier le code]

Passé professionnel en 2008, il devient champion du monde des poids légers le après avoir battu aux points à Glasgow l'Écossais Ricky Burns[1]. Il défend sa ceinture le en battant Yuriorkis Gamboa par KO au 9e round, après l'avoir envoyé à terre 4 fois, puis Raymundo Beltran aux points le .

Crawford laisse alors son titre vacant et s'empare de la ceinture WBO des super-légers (également vacante) en battant Thomas Dulorme par arrêt de l'arbitre au 6e round le . Il conserve son titre le en s'imposant par arrêt de l'arbitre au 10e round face à Dierry Jean, puis le par arrêt de l'arbitre au 5e round contre Henry Lundy. Il remporte ensuite le combat de réunification des ceintures WBC et WBO le en dominant aux points l'Ukrainien Viktor Postol, titres qu'il conserve le en battant par arrêt de l'arbitre au 8e round John Molina Jr, puis le contre Felix Diaz par abandon à l'issue du 10e round.

Le , il devient le premier boxeur de la catégorie super-légers à réunifier les quatre principales ceintures internationales en battant par KO au 3e round Julius Indongo, tenant des titres WBA & IBF[2],[3]. À la suite de ce combat, Crawford décide de poursuivre sa carrière en poids welters et laisse ses ceintures vacantes officiellement le . Il remporte le titre WBO le aux dépens de l'australien Jeff Horn par arrêt de l’arbitre au 9e round, titre qu'il conserve le en battant par arrêt de l'arbitre au 12e round Jose Benavidez puis le aux dépens d’Amir Khan qu'il bat par arrêt de l’arbitre au 6e round.

Toujours invaincu, Crawford bat par arrêt de l’arbitre au 9e round Egidijus Kavaliauskas le .

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]