Tennen Rishin-ryū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tennen Rishin-ryū
(天然理心流)
Art ou école martial traditionnel japonais
(古武道 ~ 古流)
Fondation
Fondateur Kondō Kuranosuke Nagahiro
Date de
fondation
1789
Période de
fondation
FinPériode Edo
Lieu de
fondation
Informations actuelles
Dirigeant actuel Hirai Taisuke
Enseignement
Art Description
kenjutsu Escrime au sabre
Bō-jutsu Combat au bâton long
Ju-jitsu Combat au corps à corps
Écoles ancêtres
Kashima Shintō-ryū
Écoles similaires
Écoles descendantes

Site http://www.tennenrishinryu.com/

(Tennen Rishin-ryū (天然理心流?)) est un art martial japonais, connu comme le style pratiqué par certain membres du shinsen gumi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée par Kondo Kuranosuke Nagahiro vers 1789, l'école a été popularisé par Kondo Shūsuke (1792-1867), le maître de la troisième génération. Avec Satō Hikogorō ils répandirent le style dans la sphère paysanne autour de la région de Tama. Sans enfant Kondo Shūsuke décida d'adopter Miyagawa Katsugorō, qui devint Kondo Isami.

Tennen Rishin-ryū peut-être traduit par « l'école (Ryū) de la compréhension (Ri) naturelle (Tennen) de l'esprit (Shin) ».

Ce style, comme les autres Koryu, enseigne le kenjutsu, le Bojutsu, et le jujutsu. Le style était célèbre à Edo et a son siège, le dojo Shieikan. En 1861, Kondo Isami devient le 4e Soke du style. Les praticiens célèbres étaient Hijikata Toshizo, Inoue Genzaburo et le célèbre prodige Okita Soji (qui a maîtrisé toutes les techniques de l'école et a obtenu le statut Menkyo Kaiden à dix-huit ans). Plusieurs bushis déjà certifiés dans d'autres styles prirent résidence au dojo sans forcément apprendre le Tennen Rishin-ryū, comme Yamanami Keisuke, inscrit en 1860, Nagakura Shinpachi et Harada Sanosuke.

Même si beaucoup de techniques ont été perdues, surtout au début de l'ère Meiji, le Tennen Rishin-ryū est encore pratiqué aujourd'hui. L'actuel Soke de ce style, le 10e de sa lignée, est Hirai Masato (平井正人?).

Liste des techniques[modifier | modifier le code]

  • Satsuki-ryō-ken
  • Hiryū-ken
  • Hira-seigan
  • Sasoku-ken
  • In-yū-ken
  • Kobi-ken
  • Denkō-ken
  • Katana-Nukizama-No-Koto
  • Syarin-ken
  • Ōtai-ken
  • Getsuei-ken
  • Seigan-ken
  • Geppa-ken
  • Unkō-ken
  • Kokō-ken
  • Sōsha
  • Sekka-ken
  • Ryūbi-ken
  • Kakari-ken
  • Ensha-ken
  • Ranken-ken
  • Shishiō-ken
  • Ukitori

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]