Sōjutsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Estampe du XIXe siècle représentant un samouraï, yari en main

Le Sōjutsu (槍術?) désigne les techniques du maniement de la yari ou lance japonaise. À l'instar de nombreuses armes médiévales, le sojutsu fait partie des bases de l'enseignement des koryu, les écoles d'armes japonaises traditionnelles. Cet art martial est pratiqué revêtu de l'ancienne armure des samouraïs.

Origines[modifier | modifier le code]

Alors que la lance a eu un rôle fondamental dans la mythologie japonaise, il est dit que les îles du Japon ont été créées par l'eau salée coulant de la pointe d'une lance, les premiers exemplaires de lance trouvés au Japon proviennent de l'Asie continentale. Ces premières versions n'étaient pas considérés comme appropriés par les Japonais, qui les ont ensuite révisées une fois que la technologie le permis[1].

Usage et popularité[modifier | modifier le code]

Le Yari est une arme populaire tout au long de la période féodale du Japon[2], étant moins chère à produire et nécessitant moins de formation que d'autres armes de combat contemporains, et se prêtant à fermer les formations de troupes des fantassins Ashigaru, en addition des armes à feu au moment de leur adoption au Japon. La popularité des longues yari se manifesta après les invasions mongoles du XIIIe siècle, qui tiraient partie d'un grand nombre de lanciers.

Les Japonais modifièrent, par la suite, les têtes de leurs lances produisant un certain nombre de variantes, qui conduisirent à l'utilisation de la lance à pied et à cheval, et pour donner des coups de taille aussi bien que d'estoc.

Koryu enseignant le sojutsu[modifier | modifier le code]

Voici une liste non-exhaustive de Koryu enseignant les techniques de sojutsu[3].

Pratique moderne[modifier | modifier le code]

De nos jours, il est possible de pratiquer le sojutsu d'une manière plus sportive que martiale (règlement, points...) à l'aide d'équipement de sport chanbara. En effet, des yari, constituées d'une hampe en plastique dur surmontée d'un embout en mousse, peuvent être achetées auprès de revendeurs spécialisés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Draeger, Donn F. (1973, 2007). Classical Bujutsu: Martial Arts and Ways of Japan. Boston, Massachusetts: Weatherhill. p. 71–72. ISBN 978-0-8348-0233-9.
  2. Antony Karasulas (2004), Zaimokuza Reconsidered: The Forensic Evidence, and Classical Japanese Swordsmanship, World Archaeology, 36, 4, Debates in World Archaeology pp. 507- 518
  3. Koryu.com

Articles connexes[modifier | modifier le code]