Templon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Templon (homonymie).
Un exemple de templon, à Venise.

Un templon (grec moderne : τέμπλον qui veut dire « temple », pluriel templa) est un composant des églises byzantines qui consiste en une barrière séparant les laïques dans la nef des prêtres préparant les sacrements sur l'autel.

Le templon apparaît la première fois dans les églises chrétiennes aux environs du Ve siècle et est encore trouvable dans les églises orientales. Initialement, c'était une barrière basse probablement identique aux bancs de l'autel des églises occidentales. Il a finalement évolué en une clôture opaque couverte d'icônes et pourvue de portes : cette iconostase moderne, encore trouvée dans les églises orthodoxes de nos jours. Il est habituellement composé de sculptures en bois et de petites colonnes en marbre supportant une architrave. Trois portes, une centrale plus large que deux plus petites, mènent au sanctuaire. Le templon ne coupait originellement pas la vue de l'autel, mais le temps passant, les icônes furent pendues depuis les poutres, des rideaux furent placés entre les colonnes, et le templon devint plus opaque.