Tam Tam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tam-Tam.
Tam Tam
Illustration Tam Tam (tabouret) 2.svg
Caractéristiques
Matériau
Conception
Pays d'origine
Concepteur
Date
Fabrication
Procédé
Site
Distribution
Exemplaires
12 000 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Tam Tam est un modèle de tabouret en matière plastique créé en 1968 par le designer français Henry Massonnet, né en 1922 et mort en 2005[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Se présentant sous la forme d'un tam-tam rappelant celle d'un sablier, il se compose de trois parties, deux éléments coniques creux identiques s'emboîtant l'un dans l'autre, et d'un couvercle très légèrement convexe qui ferme l'extrémité supérieure et sert d'assise.

Fabriqué par la société Stamp fondée en 1948 par Henry Massonnet à Nurieux-Volognat dans l'Ain, et vendu à l'époque de sa création au prix de dix francs[2], ce tabouret a été commercialisé à douze millions d'exemplaires en dix ans[3], ce qui en fait une icône de l'ameublement français du dernier tiers du XXe siècle.

L'objet était initialement destiné aux pêcheurs[4]. Une photographie le mettant en scène auprès de Brigitte Bardot, paru dans Ici Paris contribua à le populariser[4].

Le tabouret Tam Tam a notamment été exposé au Museum of Modern Art de New York[2]. Son inventeur est inhumé, dans son village de l'Ain, sous un monument décoré d'une réplique de sa création.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un historique de la chaise moulée, sur le site de l’ ENSCI - École nationale supérieure de création industrielle, consulté le 6 mai 2013.
  2. a et b Ève Charrin, La Voiture du peuple et le sac Vuitton : l'imaginaire des objets, Paris, Fayard, 2013.
  3. « Le Design, un jeu d'enfant ? », Les Échos, no Série Limitée n° 39,‎ , p. 49 (lire en ligne).
  4. a et b Clotilde Briard, « 1968, un grand millésime pour les marques », Les Échos, no 20165,‎ , p. 12 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]