Table des caractères Unicode/U2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Table des caractères Unicode U+2000 à U+206F.

Ponctuation générale[modifier | modifier le code]

Espaces et caractères de ponctuation d’usage général ou mathématique.

Les caractères U+2000 à U+200A et U+205F sont des espaces de chasse fixe et tous sécables ; le caractère U+200B est une espace normalement invisible car sans chasse, mais il reste justifiable (donc parfois visible) et sécable.

Le caractère U+202F est une espace de chasse fixe (et fine), similaire au caractère U+2009 mais insécable ; il correspond à l’espace fine insécable utilisée en typographie française traditionnelle autour de certaines ponctuations, et est normalement préférable à l’espace insécable U+00A0 qui est similaire, mais est souvent trop large.

Le caractère U+2011 est un trait d’union d’aspect normalement semblable au caractère U+2010 mais insécable.

Les caractères U+200B à U+200F, U+2028 à U+202E, U+2060 à U+2064 et U+206A à U+206F sont des caractères de contrôle de format, qui déterminent le rendu ou l’interprétation des caractères voisins, ou contrôlent leurs ligatures, ou facilitent la mise en page du texte. Parmi ces derniers :

  • les caractères U+2061 à U+2064 sont des séparateurs ou opérateurs mathématiques significatifs entre deux opérandes, mais normalement invisibles et sans chasse : ils permettent de faire des distinctions sémantiques entre les quatre interprétations possibles de l’absence visible d’opérateur (des préférences typographiques permettent toutefois de parfois de les rendre visibles, sous la forme de l’opérateur auquel chacun d’eux est associé) ;
  • l’utilisation des caractères U+206A à U+206F est à éviter : ils ne sont gardés que pour compatibilité avec d’anciennes technologies d’internationalisation qui nécessitaient des substitutions automatiques de certains caractères (tels que les chiffres décimaux ou certaines paires de signes de ponctuation) selon leur contexte, par d’autres caractères et que ces applications ne savaient pas prendre en charge ; il est vivement encouragé d’utiliser plutôt les caractères de substitution attendus.

Table des caractères[modifier | modifier le code]

PDF : en
 v · d · m 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2000
1⁄2
CAD
 
CAD
ESP
½C
ESP
CAD
1⁄3
CAD
1⁄4
CAD
1⁄6
CAD
ESP
TAB
ESP
PON
ESP
FIN
ESP
UF
ESP
SC
AL
SC
L
SC
M
GàD
M
DàG
U+2010
 
 ‑ 
INS
U+2020
SÉP
L
SÉP
P
E
GàD
E
DàG
 
DFD
F
GàD
F
DàG
ESP
U+2030
U+2040
U+2050
ESP
MM
U+2060
GLU
MOT
 
f()
 
  ×  
 
  ,  
 
  +  
   
IGD
 
IDG
 
IDI
 
DID
 
IÉS
 
AÉS
  I  
FA
  A  
FA
SF
NA
SF
NR

Historique[modifier | modifier le code]

Compléments Unicode 3.2[modifier | modifier le code]

 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2040
   
U+2050
    ESP
MM
U+2060
GLU
MOT
 
f()
 
  ×  
 
  ,  
 

Compléments Unicode 4.0[modifier | modifier le code]

 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2050
   

Compléments Unicode 4.1[modifier | modifier le code]

 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2050
     

Compléments Unicode 5.1[modifier | modifier le code]

 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2060
   
  +  
 

Compléments Unicode 6.3[modifier | modifier le code]

 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
U+2060
   
IGD
 
IDG
 
IDI
 
DID
 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Blocs de caractères Unicode contenant des signes de ponctuation[modifier le code]

Blocs de caractères Unicode contenant des signes ou symboles mathématiques[modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]