TEE Oiseau Bleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oiseau Bleu
⇒ Voir la carte du parcours ⇐
PBA: L'Oiseau Bleu (rouge), Thalys (bleu)
⇒ Voir l'illustration ⇐
TEE Oiseau Bleu, Brussel zuid/midi 1979

Type
Pays Drapeau de la France France /

Drapeau de la Belgique Belgique / Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Départ Paris Gare du Nord
Terminus Antwerpen /

Amsterdam / Brussel

Itinéraire PBA (Paris Brussel Amsterdam)
Exploitant CIWL /

SNCF / NMBS / NS

Premier jour de circulation 16 mai 1929
Dernier jour de circulation 03 juin 1984
Matériel mis en jeu
  • Automotrice: RAm TEE I (1957-1964)
  • Loc: SNCF BB 30000 (1964-1964)
  • Loc: BB 15 (1964-1984)
  • Loc: CC 40100 (1964-1980)
  • Voiture: PBA Inox (1964-1984)
écartement 1435 mm
électrification 1500 V continu / 3000 V continu / 25 kV – 50 Hz

L'Oiseau Bleu était un train reliant Paris Gare du Nord à la Belgique qui circula à partir de 1929 jusqu'au milieu des années 1980. Il tient son nom de la pièce de théâtre écrite par l'écrivain belge Maurice Maeterlinck[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Oiseau Bleu a commencé à circuler entre Paris et Anvers le 16 mai 1929. Cette relation était exploitée par la Compagnie des wagons-lits, composé des voitures Pullman et tracté par des locomotives à vapeur[2]. L'Oiseau Bleu était prolongé à Amsterdam en 1935 avec une horaire symétrique que celle de L'Étoile du Nord[3].

Horaires de L'Oiseau Bleu au service d'été 1929[4]

188 Pays Gare km 189
09:30 Drapeau de la Belgique Belgique Antwerpen Centraal 0 22:36
10:29 Drapeau de la Belgique Belgique Brussel Zuid/Midi 53 21:38
14:00 Drapeau de la France France Paris Nord 363 18:05

L'Oiseau Bleu reprit son service le 1 juin 1947 avec voitures Pullman mais aussi les voitures des grandes lignes en Modèle:1rre et 2e classe et un parcours limité à Paris - Bruxelles Midi[5].

Trans Europ Express[modifier | modifier le code]

Le 2 juin 1957 L'Oiseau Bleu entrera dans le pool Trans-Europ-Express (TEE). Le TEE Oiseau Bleu était assuré par les automotrices diesel jusqu'au 31 mai 1964[6]. La SNCF, la SNCB et les NS utiliseront des automotrices diesel pour pallier les problèmes de l'électrification différente dans chaque pays. Entre 31 mai 1964 et 1 août 1964 L'Oiseau Bleu était provisoirement assuré par une rame tractée composé de voitures des grandes lignes en première classe[7]. Le 2 août 1964 les voitures des grandes lignes sont remplacées par des voitures Inox-PBA. À partir du 23 mai 1971 l'Oiseau Bleu était tractée par une CC 40100. L'Oiseau Bleu est supprimé le 3 juin 1984[8].

Parcours et arrêts[modifier | modifier le code]

Horaires du Oiseau Bleu au service d'hiver 1971/72[9]

TEE 80 Pays Gare km TEE 87
07:13 Drapeau de la Belgique Belgique Bruxelles Nord 0 23:30
07:19 Drapeau de la Belgique Belgique Bruxelles Midi 6 10:23
08:01 Drapeau de la Belgique Belgique Mons 61 22:50
08:46 Drapeau de la France France St Quentin 162 22:04
09:57 Drapeau de la France France Paris Nord 316 20:54

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (nl) Centre for public relations UIC, TEE, Paris, Union Internationale des Chemins de Fer,
  • (de) Werbeamt der DB, Vorfahrt in Europa, TEE 1971/72, Frankfurt am Main, Deutsche Bundesbahn,
  • (nl) Martin Van Oostrum, De Nederlands-Zwitserse TEE, Utrecht, Uquilair, (ISBN 90-71513-28-9)
  • (de) (fr) Albert Mühl et Jügen Klein, 125 Jahre/Ans/Years Internationale Schlafwagengesellschaft/Compagnie Internationale des Wagons-Lits, Freiburg, EK-Verlag, (ISBN 3-88255-684-6)
  • (de) Jörg Hajt, Das grosse TEE Buch, Bonn/Königswinter, Heel, (ISBN 3-89365-948-X)
  • Maurice Mertens et Jean-Pierre Malaspina, La Légende des Trans Europ Express, Vannes, LR Presse, (ISBN 978-29-036514-5-9)