Syndrome de Rubinstein-Taybi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syndrome de Rubinstein-Taybi
Classification et ressources externes
Taybi.jpg
Jeune patiente atteinte du syndrome de Rubinstein-Taybi.
CIM-10 Q87.2
CIM-9 759.89
OMIM 180849
DiseasesDB 29344
eMedicine derm/711  ped/2026
MeSH D012415
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le syndrome de Rubinstein-Taybi est l’association d’un retard mental, d’un aspect caractéristique de la face, des gros orteils et des pouces. Les malades atteints développent souvent des tumeurs du système nerveux. Décrit pour la première fois en 1963[1], ce syndrome est causé soit par une microdélétion du chromosome 16p13.3, soit par une mutation des gènes CREBBP et EP300. La microdélétion ou la mutation de ce gène sont retrouvés chez 55 % des malades atteints.

À noter que le docteur Rubinstein reconnaît lui-même que la première description de ce syndrome a été faite en 1957 par des médecins grecs[2], mais sans la qualifier de maladie génétique.

Description[modifier | modifier le code]

La caractéristique de la face n'est le plus souvent manifeste que tard dans l’enfance. Ces caractéristiques incluent : microcéphalie (dans 50 % des cas), voûte du palais très ogivale, orientation en bas et en dehors des fentes palpébrales, ptosis, oreilles bas implantées en rotation postérieure et nez prononcé. Aux extrémités, elles incluent un pouce large et un orteil également large.

Autre caractéristique du syndrome : l’âge moyen de la marche est de 30 mois, les premiers mots à 24 mois, et la propreté est atteinte vers 5 ans. Les autres signes impliquent cryptorchidie et cardiopathie dans 30 % des cas.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques cliniques de ce syndrome font que le diagnostic est fait rapidement à la naissance. Les principaux diagnostics différentiels à la naissance sont le syndrome de Cornelia de Lange et la trisomie 13. Parfois, il peut être question de syndrome de Pfeiffer, syndrome de Greig et de syndrome d'Apert.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rubinstein, J. H.; Taybi, H. : Broad thumbs and toes and facial abnormalities. Am. J. Dis. Child. 105: 588-608, 1963.
  2. Michail J., Matsoukas J., Theodorou S. (1957) : Pouce bot argue en forte abduction-extension et autres symptômes concomitants. Rev Chir Orthop 43: 142-146.