Sylvio Cator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Silvio Paul Cator
Image illustrative de l’article Sylvio Cator
Informations
Disciplines Saut en longueur
Période d'activité Années 1920 et 1930
Nationalité Haïtien
Naissance
Lieu Cavaillon (Haïti)
Décès (à 51 ans)
Lieu Port-au-Prince (Haïti)
Taille 1,78 m
Records
Ancien détenteur du record du monde du saut en longueur (7,93 m en 1928)
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0

Sylvio ou Silvio Paul Cator, fils du Général Milien Cator[1], né le à Cavaillon et mort le à Port-au-Prince, est un athlète haïtien spécialiste du saut en longueur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Silvio Cator pratique le football durant sa jeunesse, évoluant au Trivoli Athletic Club et au Racing Club Haïtien, avant de se diriger vers l'athlétisme. Sélectionné pour les Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris, il termine 15e du saut en hauteur et 12e du saut en longueur. Quatre ans plus tard, lors des Jeux olympiques d'été de 1928 d'Amsterdam, l'Haïtien remporte la médaille d'argent du concours de la longueur, derrière l'Américain Ed Hamm. Le , au stade olympique de Colombes, Cator améliore de 3 cm le record du monde de la discipline détenu par Hamm en réalisant 7,93 m. Les Jeux olympiques d'été de 1932 à Los Angeles, voient sa troisième participation, prenant la 9e place de la finale de la longueur. À l’occasion de la célébration du championnat organisé par le syndicat du sport Bergerac en France, il a remporté la première place avec un saut de 1,8 m et la première place dans la course de 100 m qu’il a réalisé en 11 secondes.

L'athlète fut le propriétaire de l’hôtel « Le Savoy », sis au Champ de Mars, au cœur de la capitale d’ Haïti, son établissement était fréquenté par l’élite du pays et a reçu presque tous les soirs la visite du président d’Haïti, Paul Eugène Magloire. Il a supervisé le premier bureau du tourisme en Haïti et fut élu député de la circonscription d’Aquin, Saint-Louis du Sud et Cavaillon et maire de Port-au-Prince en 1946[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Le « stade national d'Haïti » à Port-au-Prince, qui a été achevé en 1952, année de sa mort. a été baptisé en son honneur.

Le , un timbre à son effigie est mis en circulation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Médan, Gouverneur de la Cendrée (1924-1932), Haïti, Imprimeur II, , 119 p. (ISBN 2-9502581-1-5)
  2. « Qui était Sylvio Cator », sur Le Nouvelliste (Haiti),

Liens externes[modifier | modifier le code]