Steve Golin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Steve Golin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Tisch School of the Arts
Conservatoire AFI (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction
Films notables

Steven Aaron Golin est un producteur de cinéma et de télévision américain né le à Geneva et mort le à Los Angeles[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Steve Golin fait des études de cinéma à l'université Tisch School of the Arts à New York, où il obtient son diplôme en 1976[2],[3].

Steve Golin rencontre Joni Sighvatsson alors qu'ils participaient aux programmes de l'organisation American Film Institute[4]. Ensemble, et avec l'appui des réalisateurs David Fincher, Dominic Sena, Greg Gold et Nigel Dick, ils créent en 1986 Propaganda Films, une société de production qui découvre des réalisateurs tels que Michael Bay, Spike Jonze ou Michel Gondry[5]. Ils produiront également des films de David Lynch ou Jane Campion[6].

À la suite du rachat de Propaganda Films, Steve Golin fonde au début des années 2000 la société de production Anonymous Content[5],[6],[3].

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nellie Andreeva et Andreas Wiseman, « Steve Golin Dies: Anonymous Content CEO & Oscar-Winning Producer Was 64 », sur Deadline, (consulté le )
  2. (en) « 2016 ALUMNI OSCAR NOMINATIONS », Tisch School of the Arts, (consulté le ).
  3. a et b (en) « Steve Golin », sur www.lukeford.net (consulté le ).
  4. (en) Liza deVilla Ameen, « AFI CONSERVATORY ALUMNUS WINS BEST PICTURE OSCAR », American Film Institute, (consulté le ).
  5. a et b (en) Patrick Goldstein, « For original work, producer is the real deal », The Boston Globe,‎ (lire en ligne).
  6. a et b (en) « Steve Golin, Producer », Focus Features (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]