Stanley Rosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe
Cet article est une ébauche concernant un philosophe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Stanley Rosen
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Stanley Rosen (né le 29 juillet 1929 à Cleveland dans l’Ohio, mort le 4 mai 2014[1]) est un philosophe américain. Il s’intéresse à la métaphysique, à la philosophie politique et à l’histoire de la philosophie occidentale.

Stanley Rosen a été l’élève de Leo Strauss à l’Université de Chicago, où il a rédigé une thèse sur Spinoza. Il a également eu comme maître Alexandre Kojève. Il a été professeur titulaire de la chaire Borden Parker Bowne de l’Université de Boston.

Bibliographie en anglais[modifier | modifier le code]

Voir aussi : Logos and Eros: Essays Honoring Stanley Rosen, St. Augustine's Press, 2006 (ISBN 1-58731-470-3)

Ouvrages disponibles en français[modifier | modifier le code]

  • Le Nihilisme. Collection Ousia.
  • Le politique de Platon : Tisser la cité, traduction et avant-propos d’Étienne Helmer, Vrin, 2004 (ISBN 2-7116-1685-1)
  • La production platonicienne : Thèmes et variations, traduction d’Emmanuel Patard, PUF, 2005 (ISBN 2-13-054408-8)
  • La question de l'être. Heidegger renversé, traduction et avant-propos d'Etienne Helmer, Vrin, 2008 (ISBN 978-2-7116-1978-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Stanley H. Rosen, 84, author, professor", articles.philly.com.