Société nationale des Meilleurs ouvriers de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Société nationale des Meilleurs ouvriers de France est une association répondant à la loi de 1901. Chaque année elle organise le concours « Un des meilleurs Apprentis de France » dans une centaine de métiers différents. Le siège social est basé 16 rue Saint Nicolas à Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

La Société nationale des MOF[1] fut créée en 1929 à l’initiative de René Petit, menuisier-ébéniste de profession, à la suite des premières expositions du travail (organisées dès 1924 par le COET [2]. Celui-ci, déplorant que l’anonymat des artisans tant auprès du grand public que dans les divers corps de métier, ne leur permette pas de se connaître et de valoriser leur diplôme, entreprit de les réunir, au sein de la société nationale des MOF. Rapidement, quelques dizaines d’artisans se rencontrèrent et formèrent une association régie par la loi de 1901 dont Georges Castelain fut le premier président. Elle se développa au cours des décennies et compte aujourd’hui pas moins de 1800 MOF adhérents, dans plus de 200 métiers différents, toutes régions confondues.

À l’origine simple association de regroupement des artisans et de valorisation de leur travail, la société développa, par la suite, de nouveaux axes de travail et créa en 1985 le concours « Un des meilleurs apprentis de France » (MAF) dont l’objectif est de promouvoir le travail manuel auprès des jeunes en récompensant publiquement ceux qui excellent dans leur métier respectif par la remise d’un titre et d’une médaille. Cette réception a lieu chaque année au Sénat[3]. L'association est reconnue d’utilité publique depuis .

Fonctionnement et organisation du concours[modifier | modifier le code]

Inscription et organisation du concours[modifier | modifier le code]

Le concours « Un des meilleurs apprentis de France » est organisé chaque année et concerne les jeunes âgés de moins de 21 ans étant en deuxième année de CAP ou de BEP (en formation initiale de niveau V et IV). Le droit d’inscription pour participer au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » s’élève à 10 euros qu’il faut adresser au Responsable départemental[4]. Le concours lui-même s’organise en trois étapes :

  • les épreuves départementales : l’obtention d’une médaille d’or ou d’argent permet d’accéder à l’étape suivante.
  • les épreuves régionales : l’obtention d’une médaille d’or ou d’argent permet d’accéder à l’étape nationale.
  • les épreuves nationales : l’obtention de la médaille d’or confère de facto le titre de « Meilleur apprenti de France ».

Jurys et sujets de concours[modifier | modifier le code]

Les Jurys sont désignés par le bureau national et sont en général :

  • des artisans titulaires du titre « Un des meilleurs ouvriers de France »,
  • des professeurs spécialisés,
  • en général, des professionnels reconnus dans le métier concerné.

Les sujets de concours sont renouvelés chaque année, produits par des professionnels, et disponibles sur le site officiel de l’association [5]. Les candidats disposent d’un temps limité pour réaliser leur œuvre.

L’organisation de l’association[modifier | modifier le code]

Le bureau national[modifier | modifier le code]

Sur le plan national, le secrétariat, composé de deux salariées et d’une apprentie rémunérées, organise seul les évènements. Le bureau, qui est une émanation du conseil d’administration, est composé de huit membres bénévoles qui sont chargés d’assister et conseiller le Président de la société pour développer le concours et organiser les évènements. Leurs décisions sont ensuite appliquées par le secrétariat.

La société en province[modifier | modifier le code]

Dans les départements et les régions, la société fait appel aux MOF pour créer des structures indépendantes qui ne fonctionnent qu’avec des bénévoles. Ces structures départementales, délégations du national, sont chargées d’organiser :

  • d’une part le concours des MAF (épreuves départementales et régionales),
  • d’autre part des expositions pour valoriser l’excellence professionnelle.

Ces mêmes MOF participent également à la connaissance de l’existence du concours : nombre d’entre eux font des visites des établissements scolaires dans les classes de troisième, pour expliquer et valoriser les métiers et inciter les jeunes à se diriger dans ces voies. Ces bénévoles organisent localement les réceptions de remises de récompenses départementales et régionales, peuvent organiser des réceptions pour faire connaître la société aux élus locaux, ou organiser des expositions.

Le financement de l’association et de ses activités : le rôle des adhérents[modifier | modifier le code]

Une part importante des recettes de la société, qui lui permettent de fonctionner, provient des cotisations des adhérents. Ceux-ci, qui sont un peu plus de 1800, versent chaque année 70 euros pour aider et promouvoir les actions de l’association. Ces adhérents sont uniquement des individus titulaires du titre « Un des Meilleurs Ouvriers de France », organisé tous les trois ans par le COET (Comité d’Organisation des Expositions du Travail) et portant donc le titre de « MOF ». Par cette adhésion des artisans MOF, la société remplit sa première fonction, celle de regrouper les meilleurs ouvriers de France. En contrepartie de cette cotisation, la société nationale des Mof est reconnue d’utilité publique depuis , et est donc habilitée à délivrer à ses adhérents et aux partenaires privés qui accompagnent ses actions des reçus de dons aux œuvres (reçus de dons cerfa) leur permettant de déduire fiscalement de leurs impôts jusqu’à 66 % de la somme versée à la société.

Il semble exister de la part de ces artisans de qualité, une volonté de développer l’apprentissage, et parfois même d’aider à perpétuer des métiers, leur métier, qui sont en voie de disparition. En se regroupant au sein de l’association, ces hommes et ces femmes, qui sont parmi les meilleurs dans leur discipline respective, sont liés : en véhiculant des valeurs d’excellence, la société aide ces petits artisans à exister.

Les métiers représentés au concours [6][modifier | modifier le code]

Agriculture, pêche, forêts, espaces verts[modifier | modifier le code]

Productions animales, élevages spécialisés, aquaculture, soins aux animaux[modifier | modifier le code]

Forêts, espaces naturels, faune sauvage, pêche[modifier | modifier le code]

Aménagement paysager[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Transformations[modifier | modifier le code]

Arts du métal et métiers connexes[modifier | modifier le code]

Matériaux de construction, verre, céramique[modifier | modifier le code]

Plasturgie, métaux composites[modifier | modifier le code]

  • Composites, plastiques chaudronnés

Énergie, génie climatique[modifier | modifier le code]

Bâtiment : construction et couverture[modifier | modifier le code]

Bâtiments : finitions[modifier | modifier le code]

Travail du bois et de l’ameublement[modifier | modifier le code]

Matériaux souples[modifier | modifier le code]

Spécialités pluri techniques, matériaux souples[modifier | modifier le code]

Habillement, mode, couture[modifier | modifier le code]

Cuirs et peaux[modifier | modifier le code]

Mécanique, électricité, électronique[modifier | modifier le code]

Spécialités pluri technologiques, mécanique, électricité[modifier | modifier le code]

  • Maintenance des équipements industriels

Mécanique générale et de précision, usinage[modifier | modifier le code]

  • Horlogerie
  • Outillage
  • Métiers de la production mécanique informatisée
  • Montage, ajustage de systèmes mécaniques et automatisés
  • Fraisage en commandes manuelles
  • Tournage en commandes manuelles

Maintenance des matériels : maintenance des véhicules[modifier | modifier le code]

  • Maintenance de tracteurs et matériel agricole
  • Maintenance des véhicules (opt. automobiles particuliers)
  • Maintenance des véhicules (opt. Motocycles)

Structures métalliques[modifier | modifier le code]

Electricité, électronique[modifier | modifier le code]

Échanges et gestion[modifier | modifier le code]

Commerce, Vente[modifier | modifier le code]

  • Optique, lunetterie (opt. Plastique)
  • Poissonnier
  • Vente –Action marchande
  • Vente – Option boulangerie
  • Fleuriste

Communication et information[modifier | modifier le code]

Journalisme et communication[modifier | modifier le code]

  • Dessinateur d’exécution en communication graphique

Techniques de l’imprimerie et de l’édition[modifier | modifier le code]

Techniques de l’image et du son[modifier | modifier le code]

Services aux personnes[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Accueil, Hôtellerie, tourisme[modifier | modifier le code]

Coiffure, esthétique, et autres spécialités des services aux personnes[modifier | modifier le code]

Services à la collectivité[modifier | modifier le code]

Nettoyage, assainissement, protection de l’environnement[modifier | modifier le code]

  • Maintenance et hygiène des locaux

Les lauréats du concours [7][modifier | modifier le code]

La liste de tous les lauréats des 25 sessions (des origines à nos jours) peut être consultée dans l'annuaire des M.O.F.

Notes et références[modifier | modifier le code]