Société nationale d'horticulture de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société Nationale d'Horticulture de France
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901 reconnue d'utilité publique
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 11 juin 1827
Fondateur Héricart de Thury
Identité
Siège Paris
Président Dominique Douard
Slogan La SNHF, carrefour des savoirs horticoles
Site web snhf.org

La Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF) a pour objectif la diffusion des connaissances et savoir-faire horticoles.

Association reconnue d'utilité publique et d'intérêt général, la SNHF développe des projets et activités diversifiés : conférence, colloques et journées d'étude, voyages et visites , concours et prix, démonstrations, publications.

Elle s'adresse aux jardiniers amateurs, aux professionnels du végétal, aux sociétés d'horticultures et établissements d'enseignement horticole et collectivités territoriales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Née en 1827, sous l'impulsion du Vicomte Héricart de Thury, la Société d'Horticulture de Paris devient en 1835, la Société Royale d'Horticulture. A l'origine, la société est composée de passionnés à la recherche de nouvelles techniques culturales, s'adonnant à l'acclimatation d'espèces exotiques.

  • En 1841, une seconde société composée essentiellement de praticiens se forme : la Société Nationale d’Horticulture de la Seine.
  • En 1854, les deux sociétés fusionnent et prennent le nom de Société Impériale Centrale d’Horticulture, sous la présidence du Duc de Morny.
  • En 1860, la Société Impériale Centrale d’Horticulture s’installe au 84 rue de grenelle dans le 7ème arrondissement de Paris. Locaux qu'elle occupe encore aujourd'hui.
  • En 1885, la Société Impériale Centrale d’Horticulture devient la Société Nationale d’Horticulture de France.

Missions[modifier | modifier le code]

Colloques, conférences et journées d'études[modifier | modifier le code]

Afin de diffuser les savoirs horticoles au plus grand nombre, la SNHF organise régulièrement des conférences. Les thèmes comme les approches varient pour s'adapter aux attentes des différents publics.

  • Colloques scientifiques

Chaque année, le conseil scientifique organise un colloque[1] qui témoigne de l'engagement de la SNHF en faveur de la promotion des plantes et de son soutien aux travaux scientifiques et technologiques d'actualité.

  • Journées de conférences et d'échanges

Les journées de conférences et d'échanges[2] (JCE) déclinent, avec une approche plus pratique et appliquée, le thème du colloque scientifique de l'année précédente. Elles sont réparties dans différentes villes de France.

  • Conférences Jardiner Autrement

Les conférences Jardiner Autrement[3] réunissent en région les jardiniers amateurs, associations, collectivités, professionnels des espaces verts et acteurs du plan Ecophyto pour présenter les actions et réfléchir ensemble pour que tous les jardiniers amateurs soient prêt à se passer des pesticides en 2019.

  • Journées d'étude de la bibliothèque

Les journées d'études de la bibliothèque[4] visent à encourager la recherche, diffuser les connaissances, offrir l'espace et le temps nécessaires à la réflexion et à l'échange. Complémentaires aux colloques scientifiques, elles s'axent autour des sciences humaines afin d'ouvrir l'horticulture à d'autres champs de recherche.

Salons et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Animations, formations, ateliers et démonstrations
  • Voyages et visites

Concours, prix et diplômes[modifier | modifier le code]

  • Concours National des Jardins Potagers

Fort de 5 catégories, le Concours National des Jardins Potagers (CNJP) distingue des jardins potagers remarquables du point de vue esthétique et présentant une grande diversité de légumes cultivés.

  • Concours Jardiner Autrement

La SNHF organise depuis 2011, le concours Jardiner autrement[5] qui récompense les jardiniers engagés dans une démarche de réduction ou de suppression des pesticides au jardin.

  • Concours photos

Le valorise à la fois le savoir-faire photographique et la connaissance des plantes des amoureux du végétal.

  • Prix de thèse et prix de projet

Les prix de projet et prix de thèse, décernés par le conseil scientifique, distinguent des travaux d'étudiants et de doctorants dont les résultats innovants sont susceptibles de développements pratiques au bénéfice de l'horticulture.

  • Grand prix de la Rose

Organisé par la section roses, le Grand prix de la rose SNHF distingue des variétés de rosiers beaux, résistants et s'adaptant aux exigences climatiques des différentes région de France.

  • Prix Josette Moreau Desprès

Le prix Josette Moreau Després récompense tous les 2 ans des œuvres d'art inspirées d'un poème sur le thème du végétal créées par des artistes féminines

  • Diplôme d'animation floral artistique (DAFA)

Le DAFA[6], organisé par la section art floral, sélectionne toute personne apte à enseigner l'art du bouquet et à réaliser des animations. Cet examen donne droit à différents titres : de l'assistant animateur au professeur-démonstrateur.

Mise à disposition des collections[modifier | modifier le code]

Créée dès la fondation de la SNHF, la nouvelle bibliothèque (livraison 2ème semestre 2017) offre aux usagers une structure et des installations moderne. Ce nouveau projet a permis également de créer des espaces de conservations ad hoc répondant aux plus hauts critères de préservation du patrimoine.

  • Hortalia, le portail horticole

Hortalia[7] met à la disposition du public un catalogue signalant les collections physiques et numériques de la SNHF ainsi que celles de ses partenaires.

  • Numérisation

Avec pour double objectif : la conservation et la valorisation, la bibliothèque mène, depuis 2011, une politique de numérisation afin de rendre accessible au plus grand nombre l'ensemble de ses collections. La numérisation permet en outre à la SNHF de sauvegarder son fonds patrimonial : la dématérialisation des ressources permet de limiter la manipulation des documents fragiles ou précieux.

Pôle associé de la Bibliothèque Nationale de France, les collections de la bibliothèque numériques sont aussi accessibles via Gallica.

  • Restauration d'ouvrages anciens

Véritable lieu de conservation, la bibliothèque poursuit depuis plusieurs années des programmes de reliures et de restauration des ouvrages anciens.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Revue Jardins de France

Depuis 1947, Jardins de France est la revue de la Société Nationale d'Horticulture de France. Cette revue emmène ses lecteurs à la découverte du monde horticole et des jardins.

Chaque numéro se construit autour d'un grand dossier traitant d'un thème d'actualité et de ses conséquences. Un ensemble d'articles variés complète la revue: histoire de plantes ou de grands hommes de l'horticulture, exploration d'un jardin remarquable, conseils pratiques de jardinage, des idées de lecture...

La revue est disponible sous la forme d'albums imprimés ainsi qu'en ligne gratuitement sur "jardinsdefrance.org"

Organisation[modifier | modifier le code]

Adhérents[modifier | modifier le code]

La Société Nationale d'Horticulture de France rassemble les amoureux du jardin et de l'horticulture. Les profils variés de ses adhérents constituent l'une de ses richesses.

Ceux-ci sont répartis dans 4 collèges :

  • Collège 1 personnes physiques : Jardiniers amateurs ou experts, chercheurs, étudiants, propriétaires de jardins...
  • Collège 2 personnes morales à but non lucratif : Sociétés horticoles, établissement d'enseignement horticole...
  • Collège 3 personnes morales à but lucratif : Professionnels de la filière horticole (production, distribution, paysage) et organisations professionnelles représentatives.
  • Collège 4 personnes morales publiques et leurs établissements publics : Collectivités territoriales, structures administratives publiques...

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

La Société Nationale d’Horticulture de France est dirigée par un conseil d’administration de 24 élus, représentatifs des 4 collèges d’adhérents de l’association élu tous les 3 ans :

  • 12 administrateurs « tous collèges »
  • 3 administrateurs « collège 1 » (élus par les particuliers)
  • 3 administrateurs « collège 2 » (élus par les associations)
  • 3 administrateurs « collège 3 » (élus par les professionnels)
  • 3 administrateurs « collège 4 » (élus par les collectivités)

Bureau[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration désigne les membres du bureau chargés de mettre en œuvre les décisions votées par les assemblées générales et le conseil d'administration.

Comité fédérateur[modifier | modifier le code]

Le comité fédérateur est une structure dédiée par la Société Nationale d'Horticulture de France aux sociétés adhérentes.

Il est composé de 18 membres élus au sein du collège 2 pour 3 ans.

Il exerce des missions statutaires : avis sur les demandes d'adhésion des associations, patronage d’événements horticoles, label Floralies.

Conseil scientifique[modifier | modifier le code]

Le conseil scientifique, constitué de 20 personnes choisies pour leurs compétences scientifiques, techniques et pratiques, se mobilise sur des questions de recherche et de société, concernant l'horticulture et le jardin.

Il concourt ainsi à la diffusion des connaissances auprès de toute personne intéressée par les avancées de la science dans le domaine de l'horticulture.

Groupes de travail[modifier | modifier le code]

  • Comité de rédaction Jardins de France

Le comité de rédaction de Jardins de France rassemble une douzaine de personnes. Il est soutenu par la rédaction de chaque numéro, d'une équipe de contributeurs spécialistes du sujet traité (enseignants, chercheurs ou professionnels).

  • Commission bibliothèque
  • Commission voyage

La commission voyage organise chaque année un déplacement à la découverte d'une destination d'une grande richesse horticole. Elle supervise également la préparation de tout voyage proposé aux adhérents.

Groupes projets[modifier | modifier le code]

  • Jardiner Autrement[8]

Le groupe projet jardiner Autrement a pour mission d'encourager les jardiniers amateurs à réduire leur usage des produits phyto-pharmaceutiques. Toutes les actions du groupe (animation du site , conférences, concours, etc.) invitent le jardinier à raisonner: observer, comprendre, prévenir plutôt que guérir et choisir comment guérir en connaissance de cause.

Toute démarche de jardinage raisonné commence par la reconnaissance et le suivi des bioagresseurs au jardin (maladies et insectes nuisibles). on appelle ceci l'épidémiosurveillance. Le groupe de travail met à disposition des jardiniers amateurs les outils nécessaires à l'observation du jardin : fiches techniques], bulletins de santé du végéta (BSV)[9]...

Le biocontrôle est un ensemble de méthodes de protection des végétaux qui utilise des mécanismes naturels, respectueux de l'environnement. Le groupe de projet dédié a pour objectif de promouvoir les outils de biocontrôle.

Les projets Jardiner Autrement, épidémiosurveillance et biocontrôle s'inscrivent dans le cadre des conventions signées avec l'ONEMA devenue depuis Agence française pour la Biodiversité. Ils remplissent la mission de sensibilisation à la réduction des pesticides dans les jardins d'amateurs, confiée par le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer et le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.

  • Plateforme conférences

Le groupe projet plateforme conférences travaille sur la mise en place d'une base de données nationale et géolocalisée référençant des intervenants de qualité. cet outil, réservé aux adhérents des collèges 2 et 4, est conçu pour les aider dans l'organisation de conférences.

Sections thématiques[modifier | modifier le code]

Groupes de passionnés réunis pour promouvoir un secteur porteur de l'horticulture, les sections thématiques mènent des projets spécifiques : visites de jardins, conférences, concours, expositions, démonstrations, bourses aux plantes, publications...

La SNHF compte actuellement 11 sections[10] :

Notes et références[modifier | modifier le code]