Smirting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le smirting (/'smɜːtɪŋ/) serait une pratique de séduction consistant à flirter tout en fumant des cigarettes à l'extérieur d'un lieu public au sein duquel le tabagisme est interdit (lieu de travail, café, restaurant, etc.) — le terme est d'ailleurs un mot-valise formé à partir de « smoking » et « flirting », qui désignent respectivement le fait de fumer et de flirter. Ce comportement est décrit comme un effet pervers de l'interdiction de fumer dans certains lieux qui conduit les fumeurs à se regrouper et se rencontrer, ce qui augmente la consommation chez les fumeurs et le tabagisme passif chez les non-fumeurs.

Anglicisme[modifier | modifier le code]

Bien que « flumer », construit de la même manière qu'en anglais, ait été proposé en français[1], les locuteurs francophones préfèrent employer l'anglicisme, et il n'existe donc pas encore de traduction validée par l'usage. Ses adeptes sont les smirters.

Apparition[modifier | modifier le code]

Le phénomène, ainsi que le néologisme qui le décrit, seraient apparus avec la répression croissante du tabagisme en zone publique, qui a conduit certaines sociétés à l'interdire totalement dans les lieux publics (Irlande, Argentine, Californie, New York, Nouvelle-Zélande, France depuis 2007, etc.)[2],[3],[4],[5],[6].

Le smirting a été identifié la première fois à New York en 2003[7], et s'est propagé en République d'Irlande, en 2004, quand une interdiction de fumer dans les lieux publics a été promulguée[8],[9].

Fréquence du comportement[modifier | modifier le code]

Une étude a révélé que 25% des couples Irlandais qui avaient commencé une relation au cours de 2007 ou 2008, il avait rencontré alors qu'une cigarette à l'extérieur.

Ce nouveau comportement est décrit comme ayant tant de succès, que certains non-fumeurs se sont mis à joindre les smirters, ce qui constitue un grave risque pour la santé, car ils s'exposent aux risques pour la santé associés au tabagisme passif[1],[10],[11],[12].

Risques pour la santé[modifier | modifier le code]

L'interdiction de fumer aurait conduit à un effet pervers : la perspective de nouvelles rencontres aurait ainsi poussé

  • des non-fumeurs à rejoindre les fumeurs rassemblés à l'extérieur — ils sont qualifiés de « passive smirters » (« smirters passifs ») en référence au tabagisme passif, — voire à commencer à fumer ;
  • les fumeurs à augmenter leur consommation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Catherine Degan, « Voulez-vous smirter avec moi ? », Le Soir,‎ (lire en ligne).
  2. Sarah Hughes, « Smoking ban lights up love life », The Guardian,‎ (lire en ligne) :

    « Welcome to the practice of smirting (smoking and flirting), a craze which has swept Ireland since the introduction of the pub and restaurant smoking ban in January 2004. »

  3. « Are you smirting with me? », Daily Mail,‎ (lire en ligne) :

    « Smirt apparently describes people who flirt while they smoke outside their office buildings or pubs. »

  4. Jon Griffin, « Love is in the smoke air », Birmingham Mail,‎ (lire en ligne) :

    « The spectre on our doorsteps is smirting – flirting for smokers. »

  5. Peter Henley, « Smirting », BBC,‎ (lire en ligne) :

    « They call it smirting. Like flirting, but more likely to succeed. [...] The Irish Government's ban on smoking in pubs and restaurants has forced smokers in the capital out on to the pavement. »

  6. Martin Patience, « Dating scene wafts to sidewalks ; Exiled smokers congregate and let the sparks fly », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne) :

    « But the smirting scene presents the perils of any dating forum: unwanted attention. »

  7. (de) Doris Chevron, New York. Marco Polo Reiseführer, Mair Dumont Marco Polo, (ISBN 3-8297-0159-4, lire en ligne), p. 14 :

    « ... ihres Bürgermeisters Michael Bloomberg, nehmen die New Yorker es jetzt gelassen und üben sich in smirting - dem Smoke-Flirt beim Rauchen vor der Tür. »

  8. David Lowe, « Top tips for smirting », The Sun,‎ (lire en ligne) :

    « FORGET speed dating, blind dates and the web. Smirting is the new way to bag a partner. This combination of smoking and flirting has taken countries with a fag ban by storm, and England will be no exception. »

  9. Nuala McCann, « Romance blossoms at pub doors », BBC,‎ (lire en ligne) :

    « Smirting took off in the Republic of Ireland in the aftermath of its smoking ban in 2004. »

  10. Gemma Soames, « Smoke signals - Forget clubs and bars – the best place to pull is out on the street, hanging with the smokers. Our correspondent discovers the art of smirting », The Times,‎ (lire en ligne) :

    « First identified in Ireland – one study found that a quarter of Irish couples who got together over the past two years had met while smoking alfresco »

  11. Katie Evans, The art of smirting, BBC (lire en ligne)
  12. (en) Kerry Maxwell, « Word of the Week : 'smirting' », sur MacMillan English Dictionary.

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • « Le « smirting » fait un tabac », Elle,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]