The San Diego Union-Tribune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The San Diego Union-Tribune
Image illustrative de l’article The San Diego Union-Tribune
Siège du journal dans les années 1870.

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Quotidien
Genre généraliste
Diffusion 317 217 (semaine)
408 392 (dimanche) ex. (2006)
Date de fondation 2 février 1992 (fusion)
1868 : The San Diego Union
1895 : Evening Tribune
Ville d’édition San Diego

Propriétaire Copley Press
Directeur de publication David C. Copley
Directeur de la rédaction Karin Winner
Site web SanDiegoUnionTribune.com

The San Diego Union-Tribune, autrefois U-T San Diego, est un quotidien américain de langue anglaise, publié à San Diego (Californie). Il se veut le plus ancien organe de presse du comté de San Diego et le second plus ancien pour le Sud de l'État de Californie. Son directeur depuis 2001 est David C. Copley, né en 1952[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il appartient à partir de 1928 au groupe Copley Press (fondé en 1905).

Il est issu de la fusion, le , de deux quotidiens créés au XIXe siècle :

En 2012, le Union Tribune a changé son nom en U-T San Diego[1]. En mai 2015, il est devenu la propriété de Tribune Publishing, la société fondatrice du Chicago Tribune, et a repris son ancien nom : The San Diego Union-Tribune[2].

En février 2018, Tronc annonce la vente du Los Angeles Times, ainsi que du San Diego Union-Tribune à Patrick Soon-Shiong (en) pour 500 millions de dollars[3].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Sa ligne éditoriale est traditionnellement conservatrice, et sa rédaction soutient le parti Républicain depuis 1886. Cependant, à l'occasion de l'élection présidentielle de 2016, le journal a soutenu la candidate démocrate Hillary Clinton, considérant le républicain Donald Trump comme « vindicatif, malhonnête et impulsif »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) U-T San Diego: San Diego Union-Tribune Changes Name, Huffington Post, 3 janvier 2012.
  2. (en) LA Times, Union-Tribune combine forces, Austin Beutner, The San Diego Union-Tribune, 21 mai 2015.
  3. Supantha Mukherjee et Sonam Rai, « Tronc to sell LA Times, other newspapers for $500 million », sur Reuters,
  4. (en) « Why Hillary Clinton is the safe choice for president », sur The San Diego Union-Tribune,

Sources[modifier | modifier le code]