Simone Pétrement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Simone Pétrement
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine
Distinctions

Simone Pétrement (1907-1992) est une philosophe française spécialisée dans les origines chrétiennes du gnosticisme.

Biographie sommaire[modifier | modifier le code]

Étudiante au lycée Henri IV dans la khâgne d'Alain, elle fut camarade de classe de Simone Weil[1]. Elle a été élève de l'École normale supérieure (promotion L1927[2] ; l'une des trois premières femmes en lettres, avec Clémence Ramnoux et Suzanne Roubaud[3]), agrégée de philosophie (1931) puis docteur ès lettres (Paris, 1947). Elle a exercé les fonctions de Conservateur à la Bibliothèque nationale de France[4].

Son essai Le Dieu séparé a été couronné en 1985 par le prix Montyon de l'Académie française, qui lui avait déjà précédemment décerné en 1974, le prix Broquette-Gonin pour sa biographie La vie de Simone Weil[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Simone Pétrement, Le dualisme dans l'histoire de la philosophie et des religions. Introduction a l’étude du dualisme platonicien, du gnosticisme et du manichéisme, Paris, Gallimard,
  • Simone Pétrement, Le dualisme chez Platon, les gnostiques et les manichéens, Paris, Presses Universitaires de France,
  • Simone Pétrement, Valentin est-il l'auteur de l'Epitre à Diognète?, Strasbourg, Faculté de Théologie Protestante,
  • Simone Pétrement, Le mythe des sept archontes créateurs peut-il s'expliquer à partir du christianisme?, Leyde, E. J. Brill,
  • Simone Pétrement, La vie de Simone Weil, Paris, Fayard, (ISBN 978-2-2136-7483-4, lire en ligne)
  • Simone Pétrement, Le Dieu séparé. Les origines du gnosticisme, Paris, Les Éditions du Cerf, (ISBN 2204021660)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Massimiliano Marianelli, La metafora ritrovata. Miti e simboli nella filosofia di Simone Weil, Rome, Città Nuova, (ISBN 88-311-3355-1, lire en ligne), p. 20 et suiv.
  2. http://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Simone+P%C3%A9trement.
  3. https://journals.openedition.org/clio/613.
  4. « Simone PETREMENT », sur Bibliothèque Nationale de France (consulté le 26 mars 2014)
  5. « Simone PETREMENT », Académie française (consulté le 5 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]