Simon Ngaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simon Ngaka
Description de l'image Simon Ngaka.jpg.
Informations générales
Surnom Saimondy
Nom de naissance Simon Ngaka
Naissance (44 ans)
Deïdo, Douala Cameroun
Activité principale auteur, compositeur, interprète, écrivain, producteur, journaliste
Genre musical Esèwè, world, makossa
Instruments voix, guitare, percussions
Années actives depuis 2008 en solo dans la musique et 2019 dans la littérature.
Labels Saimondy
Site officiel saimondy.org

Simon Ngaka est un artiste musicien, auteur-compositeur, interprète, ingénieur de son, journaliste, écrivain et producteur camerounais né le à Douala au Cameroun. Simon Ngaka est de l’ethnie Ewodi du département du Nkam, du groupe ethnique Sawa (peuple), riveraine du fleuve Wouri, qui court tout le long des régions du littoral et du Sud-Ouest du Cameroun.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père musicologue, Mulédi Jengué Ngallè Gustave, maître de chantre à l'Église Évangéliste du Cameroun, ainsi qu'à Sankey et de Bellè Enyenguè Ruth Lafortune, choriste à Sion Deïdo, Simon Ngaka a su en moins d'une décennie trouver sa place dans l'univers musical et littéraire camerounais[1]. Rempli des enseignements musicaux de son papa, décédé en 2011, Simon Ngaka lance Saimondy, son entreprise et label de production et d'édition baptisé de son pseudonyme en 2008, à qui il dote trois sites internet selon les objectifs. Avec son label Saimondy, il fait sa première production en avec le single C’est la femme de Nathalie de Jésus. Tour à tour ce sera au tour de Franklyn, Baby Sidney, Dooh Mara, Miky Fasastone, Esty Dolland de passer par son label. Simon Ngaka est aujourd'hui l'un des artistes musiciens dont le savoir faire est très sollicité dans les studios de musiques.

Comme auteur, compositeur et interprète, il sort son premier single en 2015 (Massoma mam), puis un autre en 2016 (Aimer c’est partager), et son album en 2017 (Massoma mam)[2].

Journaliste et blogueur prolifique, il va commettre son premier livre en 2019, Destins liés, puis un second en 2020, tous deux édités par sa maison d'édition.

Carrière[modifier | modifier le code]

Simon Ngaka est auteur de plusieurs œuvres littéraires et musicales. C’est avec son label de production et d'édition Saimondy qu’il produit, édite et dispose des services dans l'art.

Comme Ingénieur de son[modifier | modifier le code]

  • Mixage et mastering de C’est la femme de Nathalie de Jésus (Single, 2010).
  • Mixage, mastering de Boom sex du rappeur et animateur radio et télé Franklyn (Single, 2010).
  • Mixage, mastering de Boom sex du rappeur et animateur radio et télé Franklyn, (Album, 2011).
  • Mixage et mastering de Yabassi de Dooh Mara (2011).
  • Mastering de Enfin ! de Moulongo Oscar, (Album, 2012).
  • Mixage et mastering de My Wonderfull God de Sidney Pepemsi (Album, 2012).
  • Mixage et mastering de Mes mots sont des larmes de Miky Fasastone (Single, 2012).
  • Mixage et mastering de Juste un bout de pain de Tony Tonal (Album, 2015).
  • Mixage et mastering de Ndol’asu de l’artiste Esty Dolland (Maxi de 3 titres, 2020).
  • Mixage et mastering de Massoma mam (Simon Ngaka, 2015).
  • Mixage et mastering de Aimer c’est partager (Simon Ngaka, 2016).
  • Mixage et mastering de Massoma mam (Album, Simon Ngaka, 2017).
  • ReMixage et mastering de Massoma mam (Album, Simon Ngaka, 2020).
  • Mixage et Mastering de la bande musicale originale de la série Femmes risquées de la comédienne et productrice Dovie Kendo (Femmes risquées, 2021)[3],[4].

Comme réalisateur de clip[modifier | modifier le code]

  • C’est la femme de Nathalie de Jésus (2010).
  • L’ouvrier du rap de Franklyn (2011).
  • Quelqu’un d’autre de Franklyn (2012).
  • Mes mots sont des larmes de Miky Fasastone (2012).
  • Malama de Baby Sidney (2012).
  • Mina de Sidney Pepemsi (anciennement Baby Sidney, 2013).
  • Ndol’asu de Esty Dolland (2020).
  • Nyong’a ndolo de Sidney Pepemsi (2020).

Comme Producteur[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

  • C’est la femme de Nathalie de Jésus (single, 2010).
  • Boom sex de Franklyn (single, 2010).
  • Boom sex de Franklyn, (Album, 2011).
  • Enfin ! de Moulongo Oscar (album, 2012).
  • Yabassi de Dooh Mara (2011).
  • Enfin ! de Moulongo Oscar, (Album, 2012).
  • My Wonderfull God de Sidney Pepemsi (Album, 2012).
  • Mes mots sont des larmes de Miky Fasastone (Single, 2012).
  • Massoma mam de Simon Ngaka, (Single, Saimondy, 2015).
  • Aimer c’est partager de Simon Ngaka (Single, 2016).
  • Massoma mam de Simon Ngaka (Album, Saimondy, 2017).
  • reMixage et mastering de Massoma mam de Simon Ngaka (Album, 2020).

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • C’est la femme de Nathalie de Jésus (2010).
  • L’ouvrier du rap de Franklyn (2011).
  • Quelqu’un d’autre de Franklyn (2012).
  • Mes mots sont des larmes de Miky Fasastone (2012).
  • Malama de Baby Sidney (2012).
  • Mina de Sidney Pepemsi, anciennement Baby Sidney, (2013).
  • Ndol’asu de Esty Dolland (2020).
  • Nyong’a ndolo de Sidney Pepemsi (2020).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Massoma mam (single, 2015).
  • Aimer c’est partager (single, 2017).
  • Massoma mam (Album, 2017).

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Massoma mam (Saimondy, 2015).
  • Douala o Mongèlè (Saimondy, 2020).

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • C’est la femme de Nathalie de Jésus (2010).
  • Ouvrier du rap de Franklyn (Boom sex, 2011).
  • Quelqu’un d’autre de Franklyn (Boom sex, 2011)
  • Remember Rudy de Franklyn (Boom sex, 2011).

Publications littéraires[modifier | modifier le code]

  • Destins liés[5] .
  • Prisonnier de l’Informel: Vivre au jour le jour[6],[7].
    L'écrivain Simon Ngaka présente ses 2 livres

Médias[modifier | modifier le code]

  • Directeur de publication de Saimondy (depuis 2011)[8].
  • Journaliste et analyste géopolitique à l’hebdomadaire Ça Presse depuis 2016 (Journal papier et en ligne) [9].
  • Pigiste à l’hebdomadaire Première Heure de J.B. Baloko depuis 2019.

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • Lancement de 3 sites internet Saimondy (.com, .org, .net, 2011).
  • Post-production et réalisation de l’émission Natural Hip Hop sur la radio Dynamic Fm, avec l’artiste et animateur radio et télé Franklyn en présentateur (2012-2015).
  • Réalisation et production du générique 100 pour 100 Protocole pour la télé Dan Broadcasting System (DBS, 2013).
  • Réalisation de plusieurs bandes publicitaires audios (2011 - 2017).
  • Massoma mam est le générique de l’émission culturelle Bienvenue à Bord sur la Cameroon Radio and Television (CRTV, la chaine nationale du Cameroun, télévision, radio et web) .

Ont repris ses articles de presse[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Simon Ngaka est passé sous plusieurs influences qui ont façonné sa vie professionnelle actuelle. Il a longtemps écouté Sam Mbendè, Tom Yom’s, Phil Collins, Bob Marley, Whitney Houston, Dina Bell et très récemment Richard Bona, en ce qui concerne la musique. Mongo Beti / Eza Boto, Cheikh Hamidou Kane, André Brink, Gérald de Villiers, pour ce qui est de la littérature.

Fonctions occupées au sein des organismes culturels[modifier | modifier le code]

  • Membre sociétaire de la Sociladra (Société civile des droits de la littérature et des arts dramatiques) depuis 2005 (page 21 n°86)[20].
  • Membre du RAMCA (Rassemblement des artistes musicien du Cameroun), depuis 2016.
  • Membre de la défunte Socam (Société Camerounaise de l’art musical), 2009-2017.
  • Membre de la Sonacam (Société nationale camerounaise de l’art musical) depuis 2017.
  • Membre et Communicateur pour le compte de la MAMAC (Mutuelle des artistes musiciens et Assimilés du Cameroun), depuis 2019.
  • Vice-Président de NIk’EVA Productions, association dont les missions sont la promotion des valeurs culturelles africaines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Simon Ngaka, Biography », sur www.camerounweb.com (consulté le )
  2. https://simonngaka.bandcamp.com/album/massoma-mam
  3. https://www.saimondy.org/2021/08/04/serie-tele-femmes-risquees-de-dovie-kendo-musique-originale-mixee-et-masterisee-par-simon-ngaka-du-label-saimondy/
  4. https://www.youtube.com/watch/HS9gwjzrvro
  5. (ISBN 978-1706555117)
  6. (ISBN 979-8684999666)
  7. https://www.youtube.com/watch?v=nQJZpQgpWW8&t=5s
  8. www.saimondy.net
  9. https://www.capresse.cm/author/simonngaka/
  10. http://www.camerounlink.com/mobileen/?SessionID=A3ZJ2DDA3QUBS0VIZZC1MRAKXX8RXH&cl1=&cl2=&bnid=2&nid=120517&cat=0&kat=6&grpe=0
  11. http://www.camerounlink.com/mobileen/?SessionID=X7VV2RGG7EVIH2XKTQW1QMXVUR7XSF&cl1=1&cl2=19&bnid=2&nid=129510&cat=0&kat=0&grpe=0
  12. http://web5.biangue.de/news/?SessionID=N8FR2CGX8ELJK0MXKPX1EJAOIG6TNV&cl1=1&cl2=&bnid=2&nid=128111
  13. http://camer.be/author/Simon%20Ngaka
  14. http://www.findglocal.com/CM/Douala/366924580655791/Saimondy-Actualit%C3%A9s
  15. https://www.coupsfrancs.com/concours-de-folie-entre-donald-trump-et-le-president-iranien/
  16. https://tic-guinee.net/le-cameroun-sapprete-a-lancer-son-satellite-camspace/
  17. https://newscameroun.com/tribune-de-sam-mbende-sur-la-crise-culturelle-au-cameroun-fin/
  18. http://www.camlions.com/?bnid=2&SessionID=C7QS5CHJ7OUOT9PRWRW1WCZKKQ2BCR&cl1=&cl2=&nid=20265&cat=0&kat=0&tid=0&pers=0&sprt=
  19. http://observatoire.omaoc.org/suite-act.php?code=179
  20. http://sociladra.org/wp-content/uploads/2017/06/sociladra-Fichier-II-auteurs.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]