Simon Guglielmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simon Guglielmi
Image dans Infobox.
Simon Guglielmi lors de l'Essor basque 2019.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2009-2015La Motte-Servolex Cyclisme
2016-2018CR4C Roanne
Équipes professionnelles

Simon Guglielmi, né le à Chambéry, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Groupama-FDJ.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'origine italienne[1], Simon Guglielmi commence le cyclisme en 2009 sous l'impulsion de ses parents, anciens triathlètes[2]. Il prend sa première licence la même année, à l'âge de douze ans (benjamin 2e année), au club La Motte-Servolex Cyclisme[3].

Il obtient son premier titre majeur en 2013, en devenant champion de France cadets à Albi[4].

Il passe ensuite en catégorie juniors (moins de 19 ans) en 2014. Après une première saison gâchée par des problèmes au genou gauche, il se distingue en 2015 sur des parcours difficiles. Il remporte une étape du Tour PACA juniors et termine notamment deuxième de la Classique des Alpes juniors, neuvième du championnat de France juniors ou dixième du Tour du Valromey.

En 2016, il rejoint le CR4C Roanne, club de division nationale 1[5], tout en bénéficiant du soutien de la Fondation FDJ[6]. Pour sa première saison chez les espoirs (moins de 23 ans), il obtient rapidement plusieurs résultats au niveau national. Il remporte la première édition de Volvic-Vassivière[7] et termine notamment deuxième d'une étape du Tour d'Auvergne, ou troisième du Trophée des champions[8]. Il prend également la troisième place du Grand Prix Chantal Biya, une compétition camerounaise inscrite au calendrier de l'UCI Africa Tour. À l'issue de cette saison, il est le vainqueur du Challenge BBB-DirectVelo des 19 ans, qui récompense le meilleur coureur de la saison en France de cette tranche d'âge[9].

En 2017, il est invité en début d'année à un camp d'entraînement à Calpe en Espagne, en compagnie de plusieurs coureurs de la formation FDJ[10]. Au niveau national, il remporte le Trophée des champions, « super-finale » des Coupes de France[11], et termine deuxième de Dijon-Auxonne-Dijon. En Coupe de France DN1, il se classe troisième d'une étape sur La SportBreizh, puis quatrième de l'Étoile d'or[12]. Sélectionné en équipe de France espoirs[10], il se distingue lors de manches de la Coupe des Nations U23 en terminant septième de Gand-Wevelgem espoirs et huitième d'une étape du Grand Prix Priessnitz spa. Il participe également avec la sélection Auvergne-Rhône-Alpes au Tour de l'Avenir. Auteur de trois tops 20, il tente aussi de s'échapper lors de la dernière étape, en attaquant le peloton dans le col de la Madeleine[13].

En 2018, il obtient de nouvelles places d'honneur lors d'épreuves de la Coupe de France DN1 : deuxième du Grand Prix de Vougy[14], troisième du Grand Prix de Cherves et dixième de Bordeaux-Saintes. Il termine également deuxième du Tour Nivernais Morvan et cinquième du championnat de France amateurs, remporté par son coéquipier Geoffrey Bouchard. Sur des épreuves inscrites au calendrier de l’Union Cycliste Internationale, il se classe 4e d'étape sur le Rhône-Alpes Isère Tour, 3e d'une étape et huitième du Kreiz Breizh Elites et de Paris-Tours espoirs. Tout comme l'année précédente, il est sélectionné en équipe de France espoirs, notamment pour le Tour de l'Avenir où il prend la troisième place d'une étape, devancé par deux de ses compagnons d'échappée[15]. Cette même année, il obtient une licence STAPS option enseignement[16].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2019, il est recruté par la nouvelle équipe Continentale Groupama-FDJ et accède donc au statut de cycliste professionnel[3]. En début de saison, il obtient divers tops 10 sur des étapes du Tour du Rwanda et du Tour de Normandie[17]. En mai, il prend la deuxième place de la dernière étape de la Ronde de l'Isard, derrière son compagnon d’échappée Matis Louvel[18]. Durant l'été, il termine huitième du Tour d'Italie espoirs, puis s’adjuge le classement du meilleur grimpeur du Tour Alsace[19] quelques jours après avoir remporté le maillot rouge des sprints intermédiaires du Tour de la Vallée d'Aoste. Il est également sélectionné en équipe de France pour participer au Tour de l'Avenir en compagnie de Clément Champoussin, Mathieu Burgaudeau, Aurélien Doleatto et Alan Boileau[20] et porte le maillot jaune durant deux jours. Fin septembre, il participe au championnat du monde espoirs et fête à cette occasion sa vingt-et-unième sélection avec l'équipe de France espoirs[21].

En 2020, il intègre l'équipe WorldTour Groupama-FDJ. Il obtient de bons résultats dès la reprise des courses. En août, il termine seizième du Tour du Limousin-Nouvelle-Aquitaine et vingt-deuxième de la Bretagne Classic remportée par l'Australien Michael Matthews. Devant initialement courir sur les Classiques, il est sélectionné par son équipe pour participer au Tour d’Italie dans le but d'épauler son leader Arnaud Démare. Un premier Grand Tour qui offre à Simon Guglielmi l’opportunité d’acquérir de l’expérience et de jouer un rôle lors des victoires d'étapes de son leader sur la première semaine de course. Il termine 116e de ce Tour d’Italie.

Guglielmi apprend en juillet 2021 que son contrat n'est pas renouvelé en fin de saison. En août, il s'engage avec Arkéa-Samsic jusqu'en fin d'année 2023[22].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Guglielmi déclare en 2021 que Groupama-FDJ souhaite le voir progresser en montagne, ce qui ne correspond pas à ses qualités de base. Il considère avoir un profil de puncheur capable de s'imposer dans des sprints en petit groupe. Emmanuel Hubert, qui le dirige à partir de 2022, met en avant ses capacités de coéquipier ainsi que sa pointe de vitesse[22].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les Grands Tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017 2018
UCI Africa Tour 71e[23]
UCI Europe Tour 1 174e[24] 1 480e[25]

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Guillou, « Simon Guglielmi : “J’ai découvert un nouveau niveau, je me suis surpris” », sur wesportfr.com,
  2. « La Fondation FDJ, c’est une chance », sur equipecycliste-groupama-fdj.fr
  3. a et b Maëlle Grossetête, « — Néo pro 2019 : Simon Guglielmi à la Conti Groupama-FDJ », sur velo101.com, (consulté le )
  4. « Championnat de France - Cadets Hommes : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le )
  5. Frédéric Gachet, « Simon Guglielmi au CR4C Roanne », sur directvelo.com, (consulté le )
  6. Nicola Gachet, « Deux nouveaux à la Fondation FDJ », sur directvelo.com, (consulté le )
  7. Nicolas Mabyle, « Simon Guglielmi s'affirme », sur directvelo.com, (consulté le )
  8. Nicolas Mabyle, « Trophée des Champions : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le )
  9. Jean-Michel Ruscitto, « Challenge BBB-DirectVelo : Le palmarès 2016 », sur directvelo.com, (consulté le )
  10. a et b Nicolas Gachet, « Simon Guglielmi : « En profiter un maximum » », (consulté le )
  11. Nicolas Gachet, « Simon Guglielmi : « On me charriait » », sur directvelo.com, (consulté le )
  12. Nicolas Gachet, « Simon Guglielmi plus offensif pour gagner », sur directvelo.com, (consulté le )
  13. Pierre Carrey, « Tour de l'Avenir - Et. 9 : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le )
  14. Nicolas Mabyle, « Grand Prix de Vougy : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le )
  15. Nicolas Gachet, « Simon Guglielmi : « Je m'en veux ! » », sur directvelo.com,
  16. Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Simon Guglielmi », sur directvelo.com,
  17. Christian Cosserat, « Simon Guglielmi : « Je sens que j'ai passé un cap » », sur directvelo.com,
  18. Nicolas Mabyle, « Simon Guglielmi : « J’y croyais vraiment » », sur directvelo.com,
  19. Antoine Pouillard, « Tour Alsace - Et. 5 : Les réactions », sur directvelo.com,
  20. Alexandre Mignot, « Tour de l’Avenir : La France autour de Clément Champoussin », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  21. Dominique Turgis, « Simon Guglielmi à deux manches du maillot jaune des Bleuets », sur directvelo.com, (consulté le )
  22. a et b « Simon Guglielmi (Groupama-FDJ) chez Arkéa-Samsic », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  23. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  26. Frédéric Gachet, « Cyclo-cross de Pressins : Classements », sur directvelo.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]