Shinkai (9-Kanamono)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shinkai
Image illustrative de l'article Shinkai (9-Kanamono)
Caractéristiques techniques
Longueur 12,5 m
Maître-bau 1,65 m
Tirant d'eau 1,2 m
Déplacement 11,5 t
Propulsion 1 moteur électrique de sous-marin
Puissance 20 ch (15 kW)
Vitesse 17 km/h
Caractéristiques militaires
Armement 1000 kg d'explosif
Rayon d’action faible
Autres caractéristiques
Équipage 2
Histoire
Constructeurs Ourazaki à Kure[1]
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Date début commande 1944
Période de
construction
1945
Période de service Aucune
Navires construits 1
Navires démolis 1

Le Shinkai (en japonais 震海, «tremblement de mer») - dont le nom de code original était 9-Kanamono - était un prototype de sous-marins de poche suicide de la marine impériale japonaise.

Le navire, en forme de grosse torpille portant 1000 kg d'explosif dans la proue, a été conçu comme un engin suicide qui devrait être transporté par un sous-marin classique à proximité d'un mouillage puis exploser sous un navire à l'ancre.

La raison pour laquelle la marine japonaise a développé un engin biplace plutôt que monoplace n'est pas clair.

Seul un prototype a été fabriqué et comme ses essais en mer ont montré qu'il était difficile à diriger sous la cible, malgré un système de détection magnétique permettant de repérer la cible en plongée, et lent, le projet a été abandonné.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Harald Fock: Marine-Kleinkampfmittel. Bemannte Torpedos, Klein-U-Boote, Kleine Schnellboote, Sprengboote gestern – heute – morgen. Nikol, Hamburg 1996, (ISBN 3-930656-34-5), page 51.