Seventh Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seventh Records
Fondation 1986
Fondateur Stella Vander
Francis Linon
Genre rock progressif
jazz
zeuhl
Pays d'origine Drapeau de la France France
Site web http://www.seventhrecords.com/index.html

Seventh Records est un label musical français, créé en 1986 par Stella Vander et Francis Linon, respectivement chanteuse et ingénieur du son au sein du groupe Magma, dans le but de promouvoir essentiellement la musique de Christian Vander.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers disques de Magma ont été édités par des labels importants : Philips Records, Barclay Records, A&M Records… mais dans des conditions ne satisfaisant pas les musiciens, notamment Christian Vander, tant au niveau de la liberté de création que, plus prosaïquement, de l'aspect financier. La goutte d’eau sera la sortie de l’album Merci (produit avec l’aide d’Yves Chamberland, alors patron du studio Davout) pour lequel Magma ne touchera pas un centime de royalties[1].

À l'époque, Francis Linon dirige, une société dans l’audio professionnel, Cyborg, laquelle fournit une partie de l'infrastructure nécessaire pour démarrer. Une structure totalement autonome est créée en décembre 1990. La première publication du label est le double-album (vinyle) de Offering, Offering I-II (référence A1-A2), la suivante l'album To Love de Christian Vander (réf. A3). Suivent ensuite la réédition en CD des premiers albums de Magma (série REX), la publication de concerts anciens de Magma (série AKT) et celle d'artistes proches de la galaxie Magma : Stella Vander, Simon Goubert, Patrick Gauthier, Jean-Luc Chevalier, Pierre-Michel Sivadier, Emmanuel Borghi

Catalogue[modifier | modifier le code]

Série A[modifier | modifier le code]

Série REX[modifier | modifier le code]

Tous les disques sont de Magma sauf indication contraire.

Série AKT[modifier | modifier le code]

Tous les disques sont de Magma sauf indication contraire.

Notes et références[modifier | modifier le code]