Mekanïk Kommandöh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mekanïk Kommandöh

Album de Magma
Sortie 1989
Enregistré 1973
Drapeau de la France France
Durée 38:47
Genre Zeuhl, Rock progressif
Format CD
Label Seventh Records

Albums de Magma

Mekanïk Kommandöh est un album studio du groupe de rock progressif français Magma. Bien qu'enregistré en 1973, il n'est paru qu'en 1989 sur le label Seventh Records (réf. AKT X).

Historique[modifier | modifier le code]

Ce disque, à ne pas confondre avec Mekanïk Destruktïw Kommandöh, présente une version antérieure et assez différente du classique MDK de Magma. Depuis sa première courte version, gravée durant l'été 1971 sur la compilation Puissance 13 + 2, jusqu'à la version présentée au printemps 1973 sur l'album du même nom, le morceau a connu un long mûrissement. Dernière étape avant la version définitive, la version proposée ici, enregistrée en janvier 1973, est le reflet du concert donné par Magma lors du festival Sigma de Bordeaux deux mois auparavant. Son intérêt réside dans la présence des chœurs de l'orchestre de la Storchhaus, crée pour l'occasion, venus renforcer Stella et Klaus, ainsi que dans la facture essentiellement acoustique de son interprétation[1]. Cet orchestre était essentiellement constitué de chœurs, une dizaine selon Christian Vander. Le nom de l'orchestre, choisit par Vander, provient d'une nouvelle de l'écrivain belge Jean Ray : Storchhaus ou La Maison des cigognes (1960)[2]. À l'époque, le label de Magma, A&M, refusa de publier cette version[3].

Liste des morceaux[modifier | modifier le code]

  1. "Mekanïk Destruktïw Kommandöh" - 38:47

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Christian Vander - batterie, chant, orgue, percussions
  • Jean-Pierre Lembert - basse
  • Klaus Blasquiz - chant, percussions
  • Jean-Luc Manderlier - claviers
  • René Garber - clarinette basse, chant
  • Stella Vander - chœurs
  • Chœurs De La Stochhaus - chœur

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.seventhrecords.com/MAGMA/AKT10/cdakt10.html
  2. Christophe ROSSI, Christian Vander. A vie, à mort, et après..., Paris, Naïves livres, , 160 p. (ISBN 978-2-35021-349-1), p. 65
  3. Babyblaue Prog-Reviews: Magma: Mekanïk Kommandöh: Review (Retrieved 2010-01-31)