Sainte Enora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sainte Enora
Image dans Infobox.
Statue représentant sainte Enora en l'église Saint-Efflam de Plestin-les-Grèves.
Biographie
Activité
Période d'activité
VIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Étape de canonisation

Enora, Honora, ou Enor, est une princesse galloise du VIIe siècle, reconnue comme sainte par l'Église.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se fiança à saint Efflamm, mais celui-ci avait fait vœu de chasteté et lui proposa donc de vivre avec elle comme avec une sœur afin de se consacrer à Dieu. Cependant, le soir de leurs noces, Efflamm ressentit un tel trouble devant la beauté d'Enora qu'il dut s'enfuir pour ne pas succomber et s'installa près de Plestin-les-Grèves (dans le Trégor). Peu après, elle rejoignit son époux qui lui fit bâtir un oratoire de l'autre côté de la colline.

  • Elle est fêtée le 14 octobre[1].
  • Sculptée par Ines Ferreira puis exposée dans la "vallée des saints" en Côtes d'Armor. Sainte Enora représente la sainte des nourrices.

Références[modifier | modifier le code]

2. Reportage Ouest France de Rosemary Bertholom "Au coeur de la Bretagne, une île de Pâques"