Séisme de 2009 aux Samoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Séisme de 2009 aux Samoa
Image illustrative de l'article Séisme de 2009 aux Samoa
Localisation de l'épicentre du séisme

Date 29 septembre 2009 à 17h48
Magnitude 8
Épicentre 15° 30′ 32″ S 172° 02′ 02″ O / -15.509, -172.03415° 30′ 32″ Sud 172° 02′ 02″ Ouest / -15.509, -172.034  
Profondeur ~18 km
Hauteur maximale du tsunami 14 m
Régions affectées Drapeau : Samoa Samoa
Drapeau : Samoa américaines Samoa américaines
Drapeau : Tonga Tonga
Drapeau : Îles Cook Îles Cook
Drapeau : Fidji Fidji
Drapeau : Polynésie française Polynésie française
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Victimes 119 morts, des centaines de blessés
Séquence vidéo du tsunami consécutif au séisme.

Le séisme de 2009 aux Samoa est un séisme intra-plaque[1] qui s'est produit le 29 septembre 2009 à 17 h 48 min UTC (6 h 48 min heure locale), à environ 200 km au sud-ouest d'Apia, la capitale de l'archipel des Samoa, avec une magnitude de 8[2], suivi d'un tsunami qui a touché les îles Samoa et Tonga.

Détails de l'événement sismique[modifier | modifier le code]

La première rupture s'est produite à l'intérieur de la plaque pacifique entre la fosse océanique et la côte, sur une faille normale, près de l'extrémité nord-est de la plaque des Tonga[1]. Fait exceptionnel, ce séisme intra-plaque a déclenché deux séismes sur la zone de subduction, selon une faille inverse.

Tsunami[modifier | modifier le code]

Déclenchement et propagation[modifier | modifier le code]

Suite au séisme, l'institut géologique américain a déclenché un alerte au tsunami pour la Nouvelle-Zélande, les îles Fidji et Tonga, la Polynésie française, les Samoa, les Samoa américaines, Wallis-et-Futuna, les îles Cook, Tuvalu, Kiribati et les îles Kermadec. Une surveillance au tsunami a été déclarée entre autres pour la Nouvelle-Calédonie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Vanuatu, Nauru, les îles Marshall, les îles Salomon et Hawaï. Un tsunami s'est abattu sur les îles Samoa et Tonga vingt minutes après. L'alerte pour les autres territoires a été levée quatre heures après.

L'Agence fédérale des situations d'urgence (FEMA) a décidé d'envoyer deux équipes de secours sur l'archipel américain. Une alerte au tsunami a été lancée le lendemain sur toute la côte Pacifique du Japon, avant d'être levée.

Pays touchés[modifier | modifier le code]

Les pays touchés par le tsunami sont les Samoa américaines, Samoa et Tonga où des décès ont été confirmés. De grosses vagues ont touché, sans dommage majeur les côtes des îles Fidji, la côte nord de la Nouvelle-Zélande et la côte ouest des États-Unis.

Bilan[modifier | modifier le code]

Le haut-commissaire néo-zélandais à Apia, David Dolphin a annoncé que des milliers de personnes sont mortes après le tsunami qui a suivi le tremblement de terre dans les îles Samoa[3].

Aux Samoa américaines, 22 personnes ont péri, selon des responsables et 7 personnes ont trouvé la mort dans l'archipel voisin des Tonga.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]