Rosport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rosport
(lb) Rouspert
(de) Rosport
Rosport
La maison Henri Tudor, maintenant mairie de Rosport-Mompach
Blason de Rosport
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Est
Canton Echternach
Commune Rosport-Mompach
Code postal (Liste détaillée)
Démographie
Population 2 293 hab.[1] (1er janvier 2017)
Géographie
Coordonnées 49° 48′ nord, 6° 30′ est
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Rosport-Mompach
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
Voir sur la carte administrative du Luxembourg
City locator 14.svg
Rosport
Géolocalisation sur la carte : Canton d'Echternach
Voir sur la carte administrative du Canton d'Echternach
City locator 14.svg
Rosport
Géolocalisation sur la carte : Canton d'Echternach
Voir sur la carte topographique du Canton d'Echternach
City locator 14.svg
Rosport

Rosport (en luxembourgeois : Rouspert) est une section, une ancienne commune, un village et le chef-lieu de la commune luxembourgeoise de Rosport-Mompach située dans le canton d'Echternach.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le point le plus oriental du Luxembourg se trouve en bordure du village de Rosport dans la Sûre, un affluent de la Moselle, qui forme dans cette région la frontière allemande et délimite à cet endroit une enclave du Luxembourg en territoire allemand. Ce point se trouve en 49° 48′ 20,5″ N, 6° 31′ 52″ E.

La distance de 57 km de Perlé à Rosport est la plus longue possible du pays sur l’axe Ouest-Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 10 mai 1940, les armées allemandes envahissent simultanément les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg pour affronter la France et la Grande-Bretagne. C'est ainsi qu'à Rosport, une partie de l'Infanterie-Regiment Grossdeutschland, qui a pour objectif de traverser la Meuse à Sedan, franchit la frontière[2].

La commune de Rosport comprenait les sections suivantes :

La commune faisait partie de la zone d'appellation du Crémant de Luxembourg.

Le , la commune fusionne avec Mompach pour former la nouvelle commune de Rosport-Mompach[3],[4].

Économie[modifier | modifier le code]

C’est à Rosport qu’est située l’usine de la Sources Rosport SA[5], qui prépare son eau gazeuse destinée à être vendue surtout au Luxembourg. Elle fait partie intégrante de l'industrie luxembourgeoise et est un des rares produits exclusivement luxembourgeois.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans le pays depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année les soldes naturel (naissances décès) et migratoire (arrivées départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Luxembourg dénombre 102 communes.

Au , la commune comptait 2 293 habitants.

           Évolution démographique de Rosport. [ modifier ]
1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930
1 3831 9521 7731 8321 8451 8841 9031 7661 632
1935 1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984
1 6441 4781 3321 2471 2661 3021 3431 3901 400
1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993
1 4101 4001 4101 4011 4011 4321 4281 4451 489
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
1 5611 5871 6361 6941 7011 7591 7901 8641 885
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
1 8171 8651 8921 9201 9601 9802 0222 0512 076
2012 2013 2014 2015 2016 2017 - - -
2 0962 0972 1092 1402 2222 293---
Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
(Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 62.
  3. « Mémorial A no 591 », sur legilux.public.lu, .
  4. Guillaume Chassaing, « Rosport – Mompach : la fusion « idéale » », sur https://www.lequotidien.lu, (consulté le 31 mars 2017).
  5. Historique de Sources Rosport SA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]