Roland Haché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 29 décembre 2019 à 14:00 et modifiée en dernier par Authueil (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Roland Haché est un professeur, un administrateur et un homme politique canadien, député libéral de Nigadoo-Chaleur à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick depuis 1999 et ministre jusqu'en 2010.

Biographie

Roland Haché est né le à Nigadoo, au Nouveau-Brunswick[1]. Il obtient son diplôme d'études secondaires à l'école régionale de Petit-Rocher[1]. Il fréquente ensuite l'Université de Moncton, où il obtient un baccalauréat en arts avec concentration en administration et un baccalauréat en éducation (enseignement postsecondaire)[1]. Il a aussi suivi des cours de maîtrise en administration des affaires[1].

Il a enseigné pour la Commission scolaire du Golfe à Sept-Îles, au Québec, il a été directeur adjoint de la Banque Nationale de Petit-Rocher et il a cumulé diverses fonctions au sein du Conseil scolaire Jérôme-Boudreau[1]. Il a aussi enseigné entre autres choses la gestion, la comptabilité et la gestion des ressources humaines au CCNB-Bathurst, en plus d'être responsable du programme d'entrepreneuriat[1].

Roland Haché a été maire de Petit-Rocher, président de l'Administration portuaire du quai régionale de Petit-Rocher, conseiller auprès de la Commission développement régional Chaleur et représentant des villes et villages auprès du fonds de pension des employés du Nouveau-Brunswick[1].

Roland Haché est membre de l'Association libérale du Nouveau-Brunswick. Il est élu à la 54e législature pour représenter la circonscription de Nigadoo-Chaleur à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le , lors de la 54e élection générale[1]. Il a siégé au Comité permanent des corporations de la Couronne, au Comité permanent de l’ombudsman, au Comité permanent de modification des lois, au Comité spécial de la gouvernance locale et de la collaboration régionale et au Comité spécial des soins de santé[1]. De plus, il a été porte-parole de l'Opposition officielle dans les domaines liés au ministère de la Formation et du Développement de l'emploi, au ministère du Tourisme et des Parcs et au ministère des Ressources naturelles[1]. Il a aussi été whip du parti libéral[1].

Il est élu à la 55e législature le , lors de la 55e élection générale[1]. Il siège alors au Comité permanent des privilèges, au Comité permanent des comptes publics et au Comité spécial de l’assurance automobile publique, en plus d'être porte-parole de l'Opposition officielle dans les domaines liés à Entreprises Nouveau-Brunswick[1].

Roland Haché est élu à la 56e législature le , lors de la 56e élection générale[1]. Il est assermenté au Conseil exécutif le 3 octobre suivant et nommé ministre de l'Environnement et ministre responsable de l'Iniative pour le nord du Nouveau-Brunswick, dans le gouvernement de Shawn Graham[1]. Il devient ministre de l'Éducation à la suite du remaniement ministériel du [1].

Il est réélu à la 57e législature le , lors de la 57e élection générale.

Il a un fils, Chris, qui est officier dans les Forces canadiennes. Il a aussi une petite-fille[1].

Notes et références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p et q « L'hon. Roland Haché », sur Assemblée législative du Nouveau-Brunswick (consulté le 27 janvier 2010)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe