Robin Gibb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robin Gibb
CBE
Image dans Infobox.
Robin Gibb en 1973.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Robin Hugh GibbVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Hugh Gibb (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant
Spencer Gibb (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Steve Gibb (en) (neveu)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Liverpool Institute for Performing Arts (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Membre de
Tessiture
Instrument
Labels
Atco Records, EMI, Leedon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Discographie
Discographie de Robin Gibb (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
alt=signature de Robin Gibb CBE
signature

Robin Gibb (CBE), né le à Douglas dans l'île de Man (Royaume-Uni) et mort le à Londres (Angleterre)[1], est un auteur-compositeur-interprète et producteur de disques britannique, membre des Bee Gees avec son frère Barry et son jumeau Maurice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Fils de Barbara Pass et de Hugh Gibb[2], et né à Douglas sur l'île de Man[3], Robin Gibb est le frère jumeau de Maurice Gibb[4], et le plus âgé des deux, né 35 minutes avant Maurice. Troisième des cinq enfants, Robin avait une grande sœur, Lesley Evans (née en 1945) et trois frères : Barry (né en 1946), son jumeau Maurice (1949–2003) et Andrew (1958–1988). La mère de Gibb, Barbara, est née à Worsley, Salford. Dans les années 1950, la famille retourne vivre à Manchester, Angleterre[5]. La famille a vécu à Keppel Road, Chorlton-cum-Hardy, et c'est à cet endroit que les jeunes frères Gibb ont chanté pour la toute première fois[5]. À la fin de l'année 1958, la famille déménage à Brisbane, en Australie, et emménage dans l'un des quartiers les plus défavorisés de la métropole, Cribb Island.

Robin Gibb est évoqué dans un documentaire de la chaîne de télévision britannique BBC intitulée Who Do You Think You Are? diffusé pour la première fois le . Cette série a révélé que l'arrière grand-père de Gibb était né dans la pauvreté à Paisley et allait devenir un soldat médaillé, et que son arrière grand-mère était sage-femme[6].

Robin soutenait le Parti travailliste britannique, et était un ami personnel de Tony Blair. Il se voulait également abstème et partisan du véganisme.

Carrière[modifier | modifier le code]

Avec les Bee Gees[modifier | modifier le code]

Robin chante avec deux de ses frères et d'autres musiciens sous différents noms avant la naissance du groupe des Bee Gees qui deviendra un groupe mondialement connu. C'est en Australie que débute la carrière musicale des frères Gibb, qui ont quelques succès avant de revenir en Angleterre en 1967[7].

Les Bee Gees à la télévision hollandaise en 1968.

Au début de la jeune carrière du groupe en 1963, Robin et Maurice accompagnent Barry. Barry chantant les parties solo et la voix principale. Mais à partir de 1965, Robin chante sur plusieurs morceaux sortis dans les deux albums australiens du groupe, tels que "I Don't Think It's Funny", "I am the world", "Glass house", "Monday's rain". La voix unique de Robin avec son vibrato aérien signe la marque des Bee Gees. Sa voix cristalline vient s'ajouter aux harmonies magiques du trio. À partir de 1967, Robin grave les premiers tubes de légende des Bee Gees avec Holidays, I can see Nobody, Massachusetts et I started a joke. Le son des Bee Gees se démarque des autres groupes. Il devient avec Barry le leader du groupe. Cela créera une certaine rivalité entre Robin et Barry, au point que Robin quittera le groupe sur un désaccord pour le choix du single "Lamplight" ou "First of May" pour la sortie de l'album Odessa en .

Il entamera une carrière solo en automne 1969. Il sort son premier succès "Saved by the bell " qui grimpe à la 2ème place du hit parade britannique en . Mais ils se réconcilient peu de temps après, et se rendent compte que pour avoir du succès, ils doivent rester tous les trois ensemble. Donc en 1970, Robin revient. « Si nous n'avions pas été frères, nous ne nous serions jamais retrouvés » dira-t-il. Ils ne se sépareront plus après cela. Jusqu'à la mort de Maurice en 2003.

Les Bee Gees ont connu, à la fin des années 1970, l'apogée de leur gloire grâce à l'album Saturday Night Fever, bande originale du film homonyme. Le groupe a vendu au total plus de 200 millions d'albums dans le monde.

En solo[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, Robin mena en parallèle de sa carrière avec les Bee Gees une carrière solo au début des années 80. Il publie un nouvel album pop "How old are you ?" qu'il a produit avec Maurice en 1983. Cet album lui apporte trois succès en Europe : Juliet, How old are you ? et Lonely night in New York. Robin Gibb cartonne en Allemagne, son single "Juliet" est numéro 1. Il poursuit l'année 1984 avec un nouvel album pop-dance-electro "Secret Agent". Son single "Boys do fall in love" est un nouveau succès en Europe et aux Etats-Unis. En 1985, il produit son dernier album solo "Wall have eyes" avec Barry et Maurice. Le single "Like a Fool" n'aura pas de succès. Pourtant, cette ballade est aujourd'hui très appréciée des fans argentins et brésiliens.

Après la mort de Maurice en 2003, Robin a sorti un nouvel album pop "Magnet" la même année. Le single "Please" a eu un certain succès en Europe. En 2004, Robin Gibb entame sa tournée européenne. Il continue de promouvoir la musique des Bee Gees. En 2006, il sort un album de noël "My favorite Christmas Carols".

Mais en 2007, Robin annule plusieurs concerts, son état de santé s'aggrave. Sachant que ses jours sont comptés, il compose et produit avec son fils Robin Junior en 2010, une œuvre musicale pour les 100 ans du Titanic "The requiem Titanic" avec le Royal Philharmonic Orchestra. Le chanson "Don't cry alone" pour la promotion de l'album commémoratif est le dernier single de Robin Gibb.

Entre-temps, Robin a donné de nombreux concerts de charité. Ainsi son tout dernier eut lieu en au London Palladium au profit de personnes handicapées.

En 2014, un album posthume 50 St. Catherine's Drive sort contenant les dernières productions de Robin Gibb.

Problèmes de santé et décès[modifier | modifier le code]

Robin Gibb à Dubaï, 2008.

Robin est contraint d'annuler un certain nombre de concerts, parfois quelques minutes avant la représentation, comme à Paris en , en raison de douleurs abdominales qui commençaient à le faire souffrir.

En 2010, un cancer du côlon et en 2011 un cancer du foie lui sont diagnostiqués. Il subit deux opérations chirurgicales en deux mois. Dans un premier temps, Robin semble en rémission. Le , il est admis dans un hôpital britannique, il sombre dans le coma le à la suite d'une pneumonie. Il semble en être sorti le , mais le cancer s'est étendu. Le , il aurait dû assister à la première du concert Titanic Requiem.

Le [8], Robin Gibb meurt d'un cancer[1].

Pour son enterrement, sa famille, et notamment son épouse Dwina Gibb, recommande de ne pas envoyer de fleurs mais préconise des dons à l'hôpital Rebecca House de Douglas qu'il a inauguré en 2008[9].

Il est inhumé au cimetière Sainte Mary de Thame (Grande-Bretagne).

Chansons de Robin Gibb[modifier | modifier le code]

Robin a gravé le son des Bee Gees dès les années 1960. C'est à cette période que l'on trouve les plus belles chansons pop-baroque, soul, de Robin.

1965-1969[modifier | modifier le code]

  • I am the world
  • Glass house
  • Monday's rain
  • Out of time (M. Jagger)
  • Jingle jangle
  • I can see Nobody
  • Craise Finton Kirk Royal Academy of Arts
  • Thank you for Christmas
  • And the sun will shine
  • Massachusetts
  • I started a Joke
  • Odessa
  • Lamplight
  • Saved by the bell
  • Lord Bless all

1970-2012[modifier | modifier le code]

  • Come on over
  • Love me
  • Oh darlin'
  • Juliet
  • Lonely night in New York
  • Boys do fall in love
  • Robot
  • Like a fool
  • Longest night
  • Heart like mine
  • I will
  • Deja vu
  • Sensuality

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Titre Royaume-Uni Allemagne États-Unis Suisse Canada Nouvelle-Zélande Italie
1970 Robin's Reign #19 #77
1983 How Old Are You? #6 #26 #22 #13
1984 Secret Agent #31 #97 #20
1985 Walls Have Eyes
2002 Magnet #43 #10
2006 My Favourite Christmas Carols
2014 50 St. Catherine's Drive

Compilations[modifier | modifier le code]

Année Titre Royaume-Uni Allemagne États-Unis Suisse Canada Nouvelle-Zélande Italie
2015 Saved By The Bell: The Collected Works of Robin Gibb 1969-1970

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Royaume-Uni Allemagne États-Unis Autriche Suisse Afrique du Sud Nouvelle-Zélande Italie
1969 "Saved By the Bell" 2 3 1 1
1969 "One Million Years" 14 6
1970 "August, October" 45 12 11
1978 "Oh! Darling" 15 5
1980 "Help Me!"
(Robin Gibb avec Marcy Levy)
50
1983 "Juliet" 94 1 104 2 1 1
1983 "How Old Are You?" 92 37
1983 "Another Lonely Night in New York" 71 16 19
1984 "Boys Do Fall in Love" 70 21 37 36 7 10
1984 "Secret Agent"
1985 "In Your Diary"
1985 "Like a Fool"
1986 "Toys"
2002 "Please" 23 51 48
2003 "Don't Wanna Wait Forever"
2004 "My Lover's Prayer"
(Robin Gibb et Alistair Griffin)
5
2005 "First of May"
(G4 feat. Robin Gibb)
2006 "Mother of Love"
2007 "Too Much Heaven"
(Robin Gibb et US5)
7
2009 "Islands in the Stream"
(Comic Relief avec Robin Gibb)
1
2011 "I've Gotta Get a Message to You"
(The Soldiers avec Robin Gibb)
75
2012 "Don't Cry Alone"
(uniquement en vidéo promotionnelle)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Performances au cinéma et à la télévision
Année Titre Rôle Genre
1968 Frankie Howerd Meets the Bee Gees Lui-même Série télévisée
1978 Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band Dave Henderson Film

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Robin Gibb, star des Bee Gees, meurt à 62 ans », sur Le Parisien (consulté le )
  2. (en) « Hugh Gibb », sur Books.google.co.uk (consulté le )
  3. « Robin Gibb, le chanteur vedette des Bee Gees, est dans le coma », sur Le monde, (consulté le )
  4. (en) « Robin Hugh Gibb | British-Australian musician and singer », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  5. a et b (en) « Bee Gees honoured at home », sur Manchester Evening News, (consulté le )
  6. (en) « BBC One – Who Do You Think You Are?, Series 8, Robin Gibb », sur Bbc.co.uk, (consulté le )
  7. (en) "Surviving Bee Gees collect CBEs". BBC. Consulté le 21 mai 2012.
  8. site web officiel de l'artiste.
  9. (en) « Gibb family request Isle of Man charity donations », BBC News, 23 mai 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :