Robert del Picchia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Robert Del Picchia)

Robert del Picchia
Illustration.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(22 ans, 6 mois et 9 jours)
Élection 27 septembre 1998
Réélection 21 septembre 2008
28 septembre 2014
Circonscription Français établis hors de France
Groupe politique RPR-R. (1998-2002)
UMP-R. (2002-2015)
LR-R. (depuis 2015)
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Marseille (Bouches-du-Rhône)
Nationalité française
Parti politique UMP (jusqu'en 2010)
Agir (2017)
Profession Rédacteur en chef de radio

Robert del Picchia, né le à Marseille, est un homme politique français.

Sénateur des Français établis hors de France depuis 1998, il est vice-président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat depuis 2001.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Rédacteur en chef de radio[1], il est élu délégué pour les Français d'Autriche et d'Europe orientale au Conseil supérieur des Français de l'étranger en 1988.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il est élu sénateur des Français établis hors de France le , réélu le , puis le 28 septembre 2014. Il est président du Rassemblement des Français de l'étranger (RFE).

Il est l'auteur de la loi qui introduit le vote par Internet pour des élections. Adoptée en 2003, sa proposition de loi a autorisé le vote par correspondance électronique pour les élections des élus des Français de l'étranger, les conseillers à l'AFE. Robert del Picchia a également proposé le vote par Internet aux élections européennes pour les Français de l'étranger, mais aussi aux référendums. Il a milité en faveur de l'utilisation du vote par Internet pour les premières élections législatives à l'étranger.

Robert del Picchia est l’un des défenseurs de la prise en charge, par l'État français, des frais de scolarité des lycéens français à l'étranger (la PEC). Il s'agit d'accorder aux élèves de seconde, première et terminale, une scolarité gratuite dans les lycées français à l'étranger, comme c'est le cas en France. Cette mesure, mise en place par Nicolas Sarkozy après son élection à la Présidence de la République en 2007, est controversée puis supprimée en 2012 par François Hollande.

Robert del Picchia préside le groupe géopolitique des 12+. Il s'agit du groupe qui réunit les parlements de 49 pays occidentaux. L'Union interparlementaire est l'organisation internationale des Parlements.

Lors du congrès de l'UMP de 2012, il soutient la motion « Le Gaullisme, une voie d'avenir pour la France ». Il prend position pour Bruno Le Maire pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2]. Il parraine toutefois Alain Juppé.

Rattaché administrativement au groupe Les Républicains au Sénat, il n'est membre d'aucun parti politique, ayant quitté l'UMP en 2010. Il participe en 2017 à la création d'Agir, avant de s'en retirer rapidement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]