Robert Louis Antral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Robert Antral)
Aller à : navigation, rechercher
Robert Louis Antral
Antral 7220.jpg

buste dans un parc de Châlons.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation

Robert Antral, né à Châlons-sur-Marne le et mort à Paris le , est un artiste peintre, un graveur et un lithographe français dit des « peintres de la vallée de la Marne ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Antral est né le 13 juillet 1895 à Châlons-sur-Marne[1].

Après des études à l'École des arts décoratifs de Paris, interrompues par la guerre de 14-18 d'où il revient blessé, Robert Antral fréquente l'atelier de Cormon. Aquarelliste, il obtient le Prix Blumenthal en 1926. Membre du Salon des indépendants, il expose des tableaux aux couleurs froides des espaces clos des ports et des banlieues. Il est aussi sociétaire au Salon d'automne.

Il réalise quelques affiches comme Le Jour de la Paix, qui est conservée au musée d'Histoire contemporaine à Paris, et collabore à l'hebdomadaire Floréal (1920-1923).

Il illustre de nombreux ouvrages, par exemple pour Mac Orlan À huis clos, en 1920, Maurice Genevoix, La Boîte à pêche, en 1933, Henry de Monfreid Le Chant du Toukan, paru en 1941, Rudyard Kipling Les Meilleurs contes, en 1938, etc.

Une rétrospective posthume de son œuvre a lieu en 1945 au musée Galliera.

Un prix Antral a été décerné pendant plusieurs années par la ville de Paris.

Un buste d'Antral réalisé en bronze par Léon Borgey est conservé au Musée des beaux-arts et d'archéologie de Châlons-en-Champagne. Il avait été installé dans un square de Châlons qui porte son nom et qui fut inauguré le 4 octobre 1953.

Une exposition Antral a été programmée du 5 février au 29 août 2010 au Musée des beaux-arts et d'archéologie de Châlons-en-Champagne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Rue Monte-au-Ciel à Douarnenez
Illustration (sur bois gravé) par Antral du Chant du Toukan de Monfreid (1937).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coret 2000, p. 20.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Pagnotta, Antral, catalogue de l'exposition Antral, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, Châlons-en-Champagne, 2010.
  • Base Joconde
  • Noël Coret, Les peintres de la vallée de la Marne : autour de l'impressionnisme, Renaissance Du Livre, , 182 p. (lire en ligne), p. 20
  • Jean-Paul Barbier, Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :