Musée des beaux-arts et d'archéologie de Châlons-en-Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux-arts.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux-arts et d'archéologie.
Musée des beaux-arts et d'archéologie
Musée Chaalons 3545.JPG
La façade place Godart.
Informations générales
Surface
1100
Bâtiment
Protection
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de la Marne
voir sur la carte de la Marne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée des beaux-arts et d'archéologie de Châlons-en-Champagne est un musée français installé place Godart[1]. Il est créé en 1794 sous le nom de muséum départemental pour recueillir les biens mobiliers des émigrés et des maisons religieuses[2]. Les frontons du musée sur la place Godart sont l'œuvre du sculpteur Gustave Navlet, en 1890-1891.

En 2018, il présente sur 800 m2 des collections permanentes et offre 300 m2 pour les expositions temporaires.

Collections[modifier | modifier le code]

Parmi la belle collection de peinture, on remarque un Paysage de neige par Joos de Momper, ancienne collection de Jacques Cazotte ; L'Enlèvement de Proserpine par Pluton de Pierre Brébiette, Saint Jérôme de Joos van Cleve collection Picot ; l'ensemble de peintures de Robert Antral, don de sa veuve, tableau de Joseph Navlet.

Plusieurs sculptures d'Auguste Rodin dont une dédiée à Léon Bourgeois, lauréat du prix Nobel de la paix en 1920. Une importante donation de 1872 par Pierre-Eugène Lamairesse de statues du Tamil Nadu a fait l'objet d'une exposition temporaire en 2013 mais n'est pas exposée de façon permanente actuellement.

Belle collection d'émaux des XVIe et XVIIe siècles de Léonard Limosin ou encore des familles Laudin ou Nouailher, ainsi que des plaques médianes de croix du XIIIe siècle, dans la salle d'archéologie médiévale; dans cette salle nombreuses sculptures et retables.

Le musée présente depuis 1976, la donation de Georges Mielle de 129 tableaux et dessins, des XVIe siècle au XXe siècle, comme un tableau de Otto van Veen dit Otto Vénius Assomption de la Vierge pour le XVIe siècle ; Jacques Courtois Bataille pour le XVIIe siècle, Louis-Joseph Le Lorrain Amour au tambourin pour le XVIIIe siècle ; Eugène Delacroix Bouquet de fleurs, Jules Dupré La Fenaison, Gustave Courbet Sentier enneigé en forêt, Sous-bois de Narcisse Díaz de la Peña pour le XIXe siècle ; de Pierre Ambrogiani Le Port, Les Marquisans, de Louis Amalvy Le Val de la Garde Ademar, de Suzanne Tourte La Meule, pour le XXe siècle. Anciennement dédiée au mobilier du XVe siècle à l'Art nouveau, dont la harpe Hurtz, collection Picot, une salle est désormais entièrement dédiée à la donation Mielle-Cailloux.

Une nouvelle galerie est consacrée aux Châlonnais célèbres et met en lumière notamment l'inventeur de la conserve alimentaire Nicolas Appert[3] où est présenté un dessin d'Ipoustéguy[4].

On peut découvrir, dans la salle Dorin-Tierry, une collection ornithologique de près de 2 000 oiseaux, une des plus importantes de France, et une collection de fossiles.

À l'extérieur dans le passage Vendel, collection de taques de cheminées.

Activités[modifier | modifier le code]

Dernières acquisitions[modifier | modifier le code]

  • Chrétien de Keunick, L'Incendie de Troie (1637).
  • Vincent Adriaenssen dit Malo, Moïse conduisant les Israélites en Terre Promise (XVIIe siècle).
  • Louise-Laure Beaurefey, Portrait de femme (1903).
  • Hans Johannes Tilens, Un caprice d'architecte, Vue du Palatin à Rome.
  • Abraham Hondius, Sac et pillage d'un monastère.

Ces acquisitions ont été réalisées par la ville, avec la participation du FRAC (Fonds régional d'acquisition des musées Champagne-Ardenne) et de la SAMCC (Société des amis des musées de Châlons-en-Champagne)

En 2010 la Société des amis des musées de Châlons-en-Champagne a offert une aquarelle d'Adolphe Willette et un dessin de Robert Antral.

Expositions[modifier | modifier le code]

En 1978 ː Coiffes de la champagne chalonnaise, du 8 avril au 5 juin.
En 1999 ː Châlons vu par Louis Barbat, du 18 septembre 31 décembre.
En 2012: "Attention chantier! Les coulisses du musée" du 15 décembre 2012 au 17 mars 2013

En 2013: "Sur la route des Indes. Un ingénieur français dans le Tamil Nadu". En partenariat avec le musée du quai Branly-Jacques Chirac, avec l'appui scientifique du Musée Guimet, exposition reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication. Du 21 septembre 2013 au 28 février 2014.

En 2014: « Les herbiers s’exposent », dans le cadre des "rendez-vous aux jardins"

En 2014 : "Des Arts aux armes. Jacques Degrandcourt (1919-1945)". Du 16 mai au 2 novembre 2014, œuvres de l'artiste et résistant Jacques Degrandcourt,

En 2014: « Le trésor de Pouilly-sur-Meuse ». Du 19 septembre au 15 décembre 2014.

En 2015: « André des Gachons. Le ciel entre guerre et paix ». Exposition des œuvres de l'artiste météorologiste en collaboration avec Météo France. Du 7 mars au 15 juin 2015.

En 2015: « Adjugé ! Dix ans d’acquisitions aux musées de Châlons-en-Champagne ». Du 19 septembre 2015 au 31 janvier 2016

En 2015: « Les oiseaux se posent à Châlons ». Exposition à l'occasion de la restauration de 22 spécimens d'oiseaux.

En 2016 : "Exposition monstre" du 5 mars au 6 juin, créatures étranges et fantasques tout droit sorties de l’imaginaire foisonnant de Frédéric Voisin.

En 2016: « Des Celtes aux Romains. La vie quotidienne en Gaule (Ve s. BC-Ve s. AD) », du 15 juin au 12 septembre 2016

En 2016: "Vernis Frais. Dix ans de restauration aux musées de Châlons-en-Champagne", du 1 juillet 2016 au 30 janvier 2017.

En 2016: « Voici l’Homme. L’Ecce Homo de Simon de Châlons », du 1 juillet 2016 au 30 janvier 2017.

En 2016: "La galerie des Châlonnais célèbres". Exposition permanente dans la galerie Lallement du Musée des Beaux-arts et d'Archéologie de Châlons-en-Champagne, inaugurée lors des journées du patrimoine 2016.

En 2017: "Regards photographiques. Collections des trois FRAC de la Région Grand Est", du 18 février au 22 mai 2017.

En 2017: « Champagne ! ». Collection liées au champagne des musées de Châlons.

En 2017: « La vie et la mort quotidienne au camp du Borrieswalde en Forêt d’Argonne. Exposition permanente inaugurée lors des journées du Patrimoine 2017

En 2017: "La vie en transparence. Châlons en photos, 1920-1950", du 8 juillet 2017 au 29 janvier 2018.

En 2018: "Acrobates", exposition organisée en partenariat avec le Centre national des arts du cirque, reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture. Du 7 avril au 29 octobre 2018.

Autres musées de Châlons-en-Champagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Siège de la Société des amis des musées de Châlons-en-Champagne (SAMCC).
  2. Catalogue de l'exposition Charles Picot, 2008
  3. Inventaire des pièces présentées sur le Site sur Nicolas Appert
  4. « vues de la salle Appert »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Ravaux Histoire du musée de Châlons-en-Champagne de la Révolution au Second Empire; Mémoires de la SACSAM, tome CXI - 1996, et dans Mélanges en hommage à Jean-Pierre Ravaux, édition de la SAMCC, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]