Richard Hoyt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Hoyt
Nom de naissance Richard Duane Hoyt
Naissance (80 ans)
Hermiston, Oregon, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Richard Hoyt, né le à Hermiston dans l'Oregon aux États-Unis, est un écrivain américain, auteur de roman policier et de roman d'espionnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1963, il obtient son diplôme en journalisme de l'université de l'Oregon. Puis, à l'armée, il suit des cours dans une école d'espionnage à Fort Holabird pour être formé aux techniques du contreespionnage. Il occupe ses fonctions de 1964 à 1966 avant de reprendre ses études et d’obtenir une maîtrise en 1967. Il est reporter au Daily Journal of Commerce en 1967, et obtient un doctorat en études américaines à l'université d'Hawaï. Il fait paraître des articles dans Newsweek et devient assistant professoral en journalisme à l'université du Maryland, puis, en 1976, professeur associé en communication au Portland Community College (en).

En 1980, il publie Decoys, le premier volume d’une série consacrée à John Denson, un détective privé dans la trentaine de Seattle, amateur de vin bon marché, de chou-fleur, de cannabis et de Carlos Castaneda, sorte de version New Age du Shell Scott de Richard S. Prather. Affublé d'un tignasse attachée en queue-de-cheval, Denson mène parfois ses enquêtes en ayant recours à l'aide de Willie Prettybird, son copain de beuverie et de jeu de fléchettes.

En 1982, Richard Hoyt fait paraître deux romans : The Manna Enzyme, un roman d'espionnage très sarcastique dont l'un des héros est Fidel Castro, et Trotski se fait la paire (Trotsky’s Run), également un roman d'espionnage, où Kim Philby, ancien espion britannique réfugié en Union soviétique, prévient la CIA par son agent James Burlane, que le futur président des États-Unis est une taupe du KGB. Il s'agit du premier titre de la série consacrée aux missions de James Burlane, un agent dans la quarantaine, à la fois coureur de jupons impénitent et homme à l'honnêteté et au sens du devoir irréprochablee, mais dont les propos ne se départent jamais d'un hilarant cynisme.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série John Denson[modifier | modifier le code]

  • Decoys (1980)
  • 30 for a Harry (1981)
  • The Siskiyou (1983) (autre titre de la première version plus courte : The Siskiyou Two-Step)
  • Fish Story (1985)
  • Whoo? (1991)
  • Bigfoot (1993)
  • Snake Eyes (1995)
  • The Weatherman's Daughters (2003)
  • Pony Girls (2004)

Série James Burlane[modifier | modifier le code]

  • Trotsky's Run (1982)
    Publié en français sous le titre Trotski se fait la paire, traduit par Isabelle Delord-Philippe, Paris, Gallimard, Série noire no 1922, 1983 (ISBN 2-07-048922-1)
  • Head of State (1985)
  • The Dragon Portfolio (1986)
  • Siege (1987)
  • Marimba (1992)
  • Red Card: A Novel of World Cup 1994 (1994)
  • Japanese Game (1995)
  • Tyger! Tyger! (1996)
  • Blood of Patriots (1996) (coécrit avec Neil Abercrombie)

Série Jake Hipp-Willow Blackwing[modifier | modifier le code]

  • Crow's Mind (2013)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • The Manna Enzyme (1982)
  • Cool Runnings (1984)
  • Darwin's Secret: A Novel of the Amazon (1989)
  • Vivienne (2000)
  • Old Soldiers Sometimes Lie: What Happened to Hirohito's Gold (2002)
  • Sonja's Run (2005)
  • Bad Faith (2009)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Série John Denson[modifier | modifier le code]

  • Private Investigations (1984)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]