Revaz Gabriadze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Revaz Gabriadze
Rezo Gabriadze 2010i.jpg
Rezo Gabriadze, 2010
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
რევაზ გაბრიაძეVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
რევაზ გაბრიაძეVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Levan Gabriadze (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Commandeur des Arts et des Lettres‎
Триумф (премия) (d)
Ordre présidentiel de la Lumière (d)
Prix Zolotoy (d)
Nika
Masque d'or
Prix national d'URSS ()
Prix artistique Tsarskoselskaya (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Revaz Gabriadzé, dit Rezo Gabriadzé (géorgien : რევაზ გაბრიაძე ; russe : Резо Леванович Габриадзе), né en 1936 à Koutaïssi (Union soviétique) est un artiste géorgien. Il est réalisateur de cinéma, dramaturge, écrivain, peintre et sculpteur et créateur d'un théâtre de marionnettes qui se produit dans les pays de l'ex-URSS, d'Europe et aux États-Unis.

À partir des années 1960, ses 35 films ont connu le succès dans l'espace soviétique, notamment Mimino ou Kin-dza-dza!.

Biographie[modifier | modifier le code]

Théâtre de marionnettes à Tbilissi dédié à Rezo Gabriadze.

En 1981, Rezo Gabriadzé fonde un théâtre de marionnettes à Tbilissi, et y exerce comme auteur de pièces et créateur de costumes.

En 1989, il reçoit le Prix d'Etat de l'URSS pour le spectacle L'Automne de notre printemps (1985)

Dans les années 1990, il travaille en Suisse et en France, où il crée respectivement deux spectacles dramatiques : Quelle tristesse - la fin de l'allée à Lausanne et Koutaïssi à Paris.

En 1994, il crée Chants de la Volga, qui deviendra, en Géorgie, La Bataille de Stalingrad (Stalingrad - aujourd'hui Volgograd - étant sur la Volga), et qui est présenté à Dijon en 1996 et au Festival d'Avignon en 1997[1].

En 2004, il écrit et dirige la pièce Le Noël interdit, ou Le Docteur et le malade pour le ballet Varyshnikov à New-York. La première a lieu à Minneapolis (elle est ensuite jouée au Lincoln Center et au festival Spoleto de Charleston).

En 2017, son spectacle de marionnettes est produit au Festival d'Avignon du au [2],[3] et est ensuite à Paris[4],[5], Nice, Mulhouse et Lyon[6].

En 2018, il est programmé à Dunkerque les et , à Villeneuve-d'Ascq les et [7] et à Villeneuve-Saint-Georges le [8].

Le théâtre de Gabriadzé a été joué en première dans de nombreux pays : France (au festival d'Avignon), Grande-Bretagne, États-Unis (au festival de San Diego en 1988, au Kennedy Center à Washington, au Lincoln Center en 2002, au festival Spoletto de Charlestown), Écosse (au festival d'Édimbourg), Suisse, Allemagne, Italie, Autriche, Espagne, Norvège, Russie (à Moscou et Saint-Pétersbourg), Serbie (au festival BITEF de Belgrade), Corée-du-Sud (au festival de Séoul).

Spectacles de marionnettes[modifier | modifier le code]

Les créations principales de Rezo Gabriadzé sont les suivantes :

  • 1982 : Le Maréchal de Fantie (en géorgien : მარშალ დე ფანტიეს ბრილიანტი), à Tbilissi,
  • 1989 : La fille de l'empereur de Trébizonde (en géorgien : ტრაპიზონის იმპერატორის ქალიშვილი), à Tbilissi,
  • 1996 : Stalingrad (en géorgien : სტალინგრადი, à Dijon,
  • 2002 : L'automne de mon printemps (en géorgien : ჩემი გაზაფხულის შემოდგომა, à Lausanne,
  • 2012 : Ramona, à Moscou.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur
  • 1975 : Le Roman de Caucase (Kavkazkij romans)
  • 1977 : Les Conquérants de la montagne (Pokoriteli gor), 19 minutes
  • 1977 : Le Gâteau au citron (Limonnyj tort), 17 minutes
Scénariste
  • 1968 : Serenada de Qarltos Khotivari
  • 1968 : L'Exposition extraordinaire (Neobyknovennaja vystavka) d'Eldar Chenguelaia
  • 1969 : Ne sois pas triste (Ne gorjuj !) de Gueorgui Danielia
  • 1970 : Feola, Mjach, Perchatka i kapitan
  • 1971 : Le Broc (Kuvshin)
  • 1972 : Le Pierres blanches (Belye kamni)
  • 1973 : Les hurluberlus (Chudaki) d'Eldar Chenguelaia
  • 1974 : La Source près du chemin (Rodnik u dorogi) de Temur Palavandishvili
  • 1974 : Le Pari (Pari) de Ramaz Sharabidze, 26 minutes
  • 1975 : La Valse de Mtatsminda (Vals na Mtacminde) de Baadur Tsuladze, 15 minutes
  • 1975 : Lestnica, Subbotnij vecher, Stranstvujushcjie rycari
  • 1976 : Sjuita, Termometr,
  • 1976 : Trois roubles (Tri rublja) de Ramaz Sharabidze, 21 minutes
  • 1977 : Le Papillon (Babochka) de Ninel Nenova et Geno Tsulaia, 10 minutes
  • 1977 : Mimino de Gueorgui Danielia
  • 1977 : L'Incendie, l'amour et Pompiero (Pozhar, ljubov i pompiero)
  • 1977 : Les Conquérants de la montagne (Pokoriteli gor), 19 minutes
  • 1977 : Le Gâteau au citron (Limonnyj tort), 17 minutes
  • 1978 : Trois fiancés (Tri zhenixa) de Rezo Charkhalashvili, 18 minutes
  • 1979 : Dumas au Caucase (Diuma na Kavkaze) de Hasan Khazhkasimov
  • 1980 : Bonne chance (Udacha) de Baadur Tsuladze
  • 1984 : Le Football de notre enfance (Futbol nashego detstva) d'Aleksei Gabrilovitch
  • 1986 : Kin-Dza-Dza de Gueorgui Danielia
  • 1990 : Pasport de Gueorgui Danielia

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]