Cinéma géorgien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georgiafilm.png

Le cinéma géorgien est reconnu pour sa cinématographie en Europe.

Sa réputation a été construite à l'époque soviétique par des cinéastes connus à l'Ouest par les cinéphiles comme

mais aussi comme Otar Iosseliani et Nana Djordjadze connus par le grand public à l'époque post-soviétique.

Cinéastes des années 1900-1950[modifier | modifier le code]

  • Vladimir Barskij (1866-1936) : L'Exilé (1922), Arsène le brigand (1923), Le Cauchemar de passé (1925), Le Secret du phare (1925), En plein dans le mille (1925), Le Neuvième Précipice (1926), La Princesse Mary (1926), Bela (1927), Maxime Maximovitch (1927), Les Cosaques (1928)
  • Zaharij Berishvili (1887-1965) : La marâtre Samanichvili (1927)
  • Mihail Ciaureli (1894-1974) : Saba (1929), ..., Aujourd'hui d'autre temps (1965)
  • Aleksandr Cucunava (1881-1955) : L'Écuyer du Wild-West (1925), Khanouma (1926), Les deux chasseurs (1927), Djanki (1928)
  • Siko Dolidze (1903-1983) : Au pays des avalanches (1931), Les derniers croisés (1934), Dariko (1936), L'amitié (1940), Le bouclier de Djourgaï (1944), La Géorgie (1952), La Cigale (1954), Le chant d'Eteri (1956), Fatima (1958), Le dernier jour et le premier jour (1959), Paliastomi (1963), Rencontre avec le passé (1965), Les jardins de Sémiramis (1970)
  • Kote Mardzanishvili (1872-1933) : L'oiseau-tempête (1924), La marâtre Samanichvili (1927), La loi et le devoir (Amok, 1927), Gogi Ratiani (1927) , Le taon (1928), La pipe du communard (1929)
  • Konstantin Pipinashvili (1912-) : Kadjana (1941), Le pont (1942), Le berceau du poète (1947), Le secret des deux océans (1956), Majakovskij commençait ainsi... (1958), Au seuil de la vie (1961), Les enfants de la mer (1964)
  • Ivan Perestiani (1870-1959) : N°37 au pénitencier (1918), La sœur du décabriste (1919), Jours de combat (1920), Arsène Djordjiachvili (1921), La forteresse de Souram (1922), L'homme est un loup pour l'homme (1923), Les diablotins rouges (1923), Trois vies (1924), Savour-Mogila (1925), L'affaire Tariel Meklavadze (1925), Illan-Dilli (1926), La faute de la princesse Chirvanskaia (1926), Dans la fondrière (1927), Commérages (1928), L'avalanche (1928), Zamallou (Le pont sur l’abîme, 1929), Anouch (1931), Le fainéant (1932), Deux amis (1936)
  • David Rondeli (1904-) : Ougoub-ziara (1930), L'échelle d'Archaoul (1935), Le paradis de Colchide (1941), Le bouclier de Djourgaï (1944), Les dompteurs de cimes (1952), L'ombre sur la route (1956), Mamliouk (1958), Sur les bords de l'Ingouri (1961), Petr, employé de la police (1965)
  • Nikolaj Sanishvili (1902-) : David Guramishvili (1946), Heureuse rencontre (1949), Printemps à Saken (1950), Ils sont descendus de la montagne (1954), L'écharde (1956), Le destin d'une femme (1957), La chanson interrompue (1960), Les poupées rient (1963), La loi des montagnes (1964), Rencontre dans les montagnes (1966), Tchermen (1970), Daïssi (1971), Le prix de la vie (1978)
  • Nikolaj Shengelaja (1903-1943) : Gjulli (1927), Elisso (1928), Les 26 commissaires (1932), La vallée d'or (1937), La patrie (1939), Dans les montagnes noires (1941), Il reviendra encore (1943),

mais aussi :

  • Aleksandr Andrievskij (1899-)
  • Isidor Annenskij (1906-1977)
  • Diomid Antadze (1904-1955)
  • Aleksandr Balagin
  • Efim Dzigan (1898) : Le dieu de la guerre (1929)
  • Leonard Esakia (1899-1969) : À cheval sur Kholte (1928)
  • Shalva Gedevannishvili : Keto et Kote (1948)
  • Mihail Gelovani
  • Nina Gogoberide (1902-)
  • Garsevan Gomarteli (1898-)
  • Iosif Hejfic (1905-) : Le tertre de Malakoff (1944)
  • S. Huskibadze
  • N. Kahidze : Les deux troupeaux (1927), Gogi l'aviateur (1928)
  • Mihail Kalatozishvili (1903-1973)
  • Vladimir Legoshin (1904-1954)
  • Grigorij Lomidze (1903-1962) : C'est très simple (1930)
  • Aleksandr Maceret (1896-1979) : Moi, marin de la Mer Noire (1944)
  • Georgij Makarov (1894-1966) : La femme de la foire (1928), Le rapide n°2 (1929), Le divorce (1930), À bientôt ! (1934)
  • Sota Managadze (1902-) : Les mauvais voisins (1945)
  • Boris Mihin (1881-1963) : La loi des montagnes (1927)
  • Konstantin Mikaberidze (1896-1973) : Ma "grand-mère" (1929), Gassan (1932), Kadjeti (1936), Le fiancé en retard (1939), Le poste avancé (1941), Zueiko et Mariko (1952)
  • Sibo Paladandishvili : La dot de Joujouna (1934)
  • Vladimir Petrov (1896-1966) : Jan l'insaisissable (1942)
  • Lev Push (1892-) : Gjulli (1927), Le sang tzigane (1928), Mzago et Gela (1930)
  • A. B. Segel' (1897-1950) : Miss Cathy et M. Jack (1927), Mit'ka, Pet'ka et Chamberlain (1927)
  • Vahtang Tabliashvili : Keto et Kote (1948)
  • Aleksandr Zarhi (1908-) : Le tertre de Malakoff (1944)

Cinéastes des années 1950-1980[modifier | modifier le code]

mais aussi :

  • Otar Abesadze (1934-)
  • Arkadij Airapetjan (1928-)
  • Vahtang Cabukiani (1910-)
  • Revaz Carhalashvili
  • Sergei Celidze
  • Bidzina Cheidze
  • Baadur Culadze
  • Giuli Cohonelidze
  • Giorgij Cohonelidze
  • Giorgij Danelija
  • Revaz Gabriadze
  • Tamaz Gomelauri
  • Zaharij Gudavadze
  • Levan Hotivari
  • Ramaz Hotivari
  • Georgij Kalatoeishvili (1929-)
  • Gela Kandelaki
  • Jurij Kavtarazde
  • Valerjan Kvacadze
  • Irakli Kvirikadze
  • Nana Mcedlidze
  • Tamaz Meliava (1929-)
  • Karaman Mgeladze
  • Nelli Nenova
  • Aleksandr Rehviashvili
  • Vahtang Tabliashvili (1914-)

Cinéastes à partir des années 1980[modifier | modifier le code]

  • Otar Iosseliani (1934-) : Pastorale (1975), Les Favoris de la lune (1984), Un petit monastère en Toscane (1988), Et la Lumière fut '1989, La Chasse aux papillons (1992), Brigands, Chapitre VII (1996), Adieu , plancher des vaches (1999), Lundi matin (2001), Jardins en automne (2006), Chantapras (2010)
  • Nana Djordjadze (1948-) : Erosi (1984), Les Tribulations de mon grand-père anglais au pays des Bolchéviks (1986), The Poet Rovachidze (1990), Château de la Napoule (1993), Les Mille et une recette du cuisinier amoureux (1996), L'Eté de mes 27 baisers (200), L'Arc-en-ciel (2010)

Cinéastes à partir des années 2000[modifier | modifier le code]

  • Gela Babluani (1979-) : 13 Tzameti (2006)
  • Rusudan Chkonia (1978-) : Keep Smiling (2013)
  • Nana Ekvtimishvili (1978-) : Eka et Natia, Chronique d'une jeunesse oubliée (2013)
  • Teona Grenade : Notre enfance à Tbilissi (2014)
  • Nino Kirtadzé (1968-) : Les trois vies d'Edouard Chévardnadzé (2000), Il était une fois la Tchétchénie (2001), Les Funérailles d'un Dieu (2003), Dites à mes amis que je suis mort (2004), Un Dragon dans les eaux pures du Caucase (2005), Durakovo, le village des fous (2007), Something about Georgia (2010), La Faille (2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Listes et catégories[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]