Renaud de Vilbac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Renaud de Vilbac
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alphonse Zoé Charles Renaud de VilbacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement
Maîtres
Genre artistique
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Renaud de Vilbac, (ou Charles-Renaud de Vilbac), né à Montpellier en France, le , et décédé à Ixelles (près de Bruxelles) en Belgique, le , est un organiste et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à 13 ans pour y étudier l'orgue avec François Benoist et la composition avec Halévy. Deux ans plus tard, il remporte le deuxième premier grand prix de Rome avec sa cantate Le Renégat de Tanger, sur un texte de Pastoret, en 1844.

De retour à Paris, après son séjour à la villa Médicis de Rome, de Vilbac devient titulaire du grand orgue Merklin-Schütze de l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile en 1855.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres lyriques[modifier | modifier le code]

Musique pour piano[modifier | modifier le code]

  • Menuet Louis XV, op. 31 pour piano
  • Ophélia, nocturne
  • Petite Fantaisie sur la mélodie de Tissot
  • Lili-Polka
  • Petite poupée chérie, valse
  • Caresses enfantines, mazurka
  • Echo du désert, rêverie arabe
  • Sonnez clairons, marche militire
  • Caprice Styrien
  • Fior di speranza, romance sans paroles
  • École complète et progressive du piano, en 7 volumes, Paris : Choudens, (v. 1871)
  • Les Arabesques, op. 32 pour piano, Paris : Heugel (1871)
  • La Neige, mazurka russe pour piano, Paris : Léon Grus (v. 1871)
  • Échos de l’Enfance, 12 esquisses musicales pour piano, Paris : Enoch (v. 1877)
  • 1re Polonaise pour piano, Paris : Enoch, (v. 1877)
  • Deuxième styrienne pour piano, Paris : Enoch, 1879
  • Fantaisie sur « I Capuleti e i Montecchi » de Bellini, pour piano, Braunschweig : Litolff
  • Fantaisie sur « Norma » de Bellini, pour piano, Braunschweig : Litolff
  • Potpourri sur Coppélia (ballet de Léo Delibes), pour piano à 4 mains, Berlin : A. Fürstner, s.d.
  • Beautés de Coppélia (ballet de Léo Delibes), 2 suites pour piano à 4 mains (v. 1885)
  • Bouquet de mélodies sur « La Mascotte », opéra-comique de Edmond Audran, 2 suites pour piano à 4 mains (v. 1881.)

Musique pour orgue et harmonium[modifier | modifier le code]

  • Perles de l’Harmonium, 80 Transcriptions de morceaux classiques, Braunschweig : Litolff (v. 1875)
  • L’Orgue moderne, Douze morceaux applicables aux harmoniums, aux petites et grandes orgues, en 2 séries, Paris : Heugel (v. 1868).
  • L’Organiste Catholique, en 3 vol., Londres, Boston, New York, Milan et Paris : Litolff.
    • Vol. 1 : 12 Offertoires, 12 Élévations ou Communions et 12 Sorties
    • Vol. 2 : Antiennes, Versets, Marches, Processions, Préludes
    • Vol. 3 : 12 Offertoires originaux pour les principales fêtes de l’année

Références[modifier | modifier le code]

Partitions[modifier | modifier le code]

Sur YouTube[modifier | modifier le code]

  • YouTube Michael Hendron joue la Sortie Solennelle de L’Instituteur Organiste sur un harmonium Alexandre de l’église de la Madeleine, Paris.
  • YouTube Michael Hendron joue une Communion solennelle sur un harmonium Debain dans l'église de Mouriès (près d'Arles).
  • YouTube Menuet de Ninon de Lenclos par Gerard Zwart à l’orgue L. van Dam (1859) de la Martinikerk de Koudum (Friesland).
  • YouTube Le Calme, no 14 des 25 Études Brillantes de l’École complète et progressive du piano, vol. 4, par Phillip Sear, piano.

Voir aussi[modifier | modifier le code]