Renaud Matignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Renaud Matignon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Renaud Matignon ( - [1]) est un écrivain et un journaliste français qui a travaillé notamment au Figaro et au Figaro littéraire.

Carrière[modifier | modifier le code]

Renaud Matignon naît à Metz, en Lorraine, le 1er septembre 1935. Il débute dans la presse à l'hebdomadaire culturel Arts (lancé par Georges Wildenstein, dirigé par André Parinaud) en 1954. Il travaille par la suite à Candide, à la Nouvelle Revue française, au Figaro et au Figaro littéraire.

Avec Philippe Sollers, Jean-René Huguenin et Jean-Edern Hallier, il lance la revue Tel Quel dont il se sépare très vite.

De 1964 à 1974, Renaud Matignon est le directeur littéraire du Mercure de France (dirigé par Simone Gallimard).

Il ne publia aucun livre de son vivant. Le recueil de ses articles du Figaro littéraire, La Liberté de blâmer… (préfacé par Jacques Laurent, de l'Académie française, édit. Bartillat 1998)[2], permet de goûter des échantillons de son style acéré et quelques-unes de ses trouvailles vachardes... Exemples : Jean-Louis Bory : « Ce Spartacus de la braguette » ; Régis Debray : « À tout seigneur tout honneur : M. Debray commence par lui-même » ; Max Gallo : « Le Malraux des campings »...

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • La Liberté de blâmer... (préface de Jacques Laurent, de l'Académie française), édit. Bartillat, 1998.

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]