Renée Soum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Renée Soum
Fonctions
Député français

(6 ans, 10 mois et 12 jours)
Élection 21 juin 1981
Réélection 16 mars 1986
Circonscription 1re des Pyrénées-Orientales et Scrutin proportionnel
Législature VIIe et VIIIe (Cinquième République)
Groupe politique SOC
Prédécesseur Paul Alduy
Successeur Claude Barate
Biographie
Nom de naissance Renée Thérèse Marie Sabourau
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Nationalité Française
Parti politique PS
Père Étienne Sabourau
Mère Grâciette Cuq
Conjoint Gilbert Soum
Profession Professeur de mathématiques

Renée Soum, née le à Perpignan, est une femme politique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de mathématiques de l'enseignement secondaire, Renée Soum est élue députée des Pyrénées-Orientales en 1981 contre Paul Alduy, alors maire de Perpignan. Elle devient la première femme députée des Pyrénées-Orientales. Elle est réélue en 1986 mais sera battue en 1988.

Renée Soum a ensuite été candidate aux élections européennes de 2004 dans la région Sud-Ouest (en position non éligible)[1] et aux élections législatives de 2007, recueillant 40,22 % des suffrages exprimés au second tour dans la deuxième circonscription des Pyrénées-Orientales[2].

Renée Soum a fondé le Groupe d'Études Sociétales et d'Actions (GESA), association ayant vocation à favoriser les échanges et les actions en faveur des valeurs universelles de la République : liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité[3].

Mandats[modifier | modifier le code]

Député

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste présentée par le parti socialiste aux élections européennes de 2004 dans la circonscription Sud-Ouest sur le site du ministère de l'Intérieur.
  2. Résultat de l'élection législative de 2007 dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales sur le site du ministère de l'intérieur.
  3. Site du GESA.
  4. a et b Julien Marion, « Renée Soum, première femme députée des Pyrénées-Orientales, faite commandeur de la Légion d'honneur », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination », sur Légifrance
  6. Décret du 31 décembre 2020 portant promotion dans l’ordre national de Légion d’honneur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]