Relations entre la Libye et la Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre la Libye et la Russie
Drapeau de la Libye
Drapeau de la Russie
Libye et Russie
     Libye      Russie
L'ambassade libyenne à Moscou en 2008.

Les relations entre la Libye et la Russie (en russe : Российско-ливийские отношения ou Ливийско-российские отношения) démarrent en 1955, peu de temps après l'établissement du Royaume de Libye et la dissolution de la Libye italienne. La Russie a une ambassade à Tripoli tandis que la Libye a une ambassade à Moscou.

Histoire des relations libyo-russes[modifier | modifier le code]

Mouammar Kadhafi était un proche allié de l'URSS pendant la guerre froide, ce contact diplomatique s'est maintenu après 1991.

En avril 2008, Vladimir Poutine est devenu le premier président russe à avoir visité la Libye[1]. Bien que la Russie ait critiqué l'intervention militaire de l'OTAN en 2011 en Libye[2], le président Dmitri Medvedev estime que le colonel Kadhafi a perdu toute légitimité et doit quitter le pouvoir[3]. La diplomatie russe a cependant conservé une mission diplomatique avec la Jamahiriya arabe libyenne jusqu'en septembre 2011, date à laquelle elle reconnaît l'autorité du Conseil national de transition (CNT).

Le 6 février 2012, l'ambassade russe à Tripoli est attaquée par des manifestants. Les autorités libyennes ont promis d'enquêter sur l'incident[4].

L'embargo russes sur les armes imposé pendant la guerre civile libyenne a été levé le 7 mai 2012[5], alors que la Libye souhaite reprendre les contrats passés avec la Russie, suspendus en 2011[6].

En mars 2013, le groupe pétrolier russe Tatneft a annoncé avoir repris ses activités en Libye[7]. En octobre de la même année, l'ambassade russe à Tripoli est attaquée[8]. Tous les diplomates russes et leurs familles sont évacués, du fait de l'incapacité du nouveau gouvernement à protéger les diplomates et l'ambassade[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]