Ramakien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une scène du Ramakien au Wat Phra Kaew à Bangkok.

Le Ramakien (en thaï : รามเกียรติ์, Gloire de Rama) est l'épopée nationale thaïlandaise. C'est une variante de l'épopée indienne du Ramayana qui en conserve la trame narrative générale, mais transpose l'histoire dans un contexte géographique et culturel thaïlandais.

C'est sous le roi Rama Ier, dit "le Grand" (règne 1782 - 1809), que le Ramakien prend sa forme définitive. Toutefois, il en existe des fragments qui datent de l'époque d'Ayutthaya (1351 – 1767). Durant cette période en effet, ce qu'on appelait alors le Siam adopte de nombreuses coutumes et traditions khmères, dont notamment l'écriture et sans doute le Ramayana[1]. La version khmère de l'épopée utilisée du VIIIe au XIIIe siècles, venait sans doute elle-même de Java, où il en existe des versions depuis le IXe siècle[2].

Des représentations peintes du Ramakien se trouvent dans le Wat Phra Kaew (temple du Bouddha d'émeraude), le plus important temple bouddhique de Thaïlande, dans le centre historique de Bangkok.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frederick Goss, "Living Literature: Ramakien, the Thai Rendition of the Rama Epic"
  2. Ding Choo Ming et Willem van der Molen, Traces of the Ramayana and Mahabharata in Javanese and Malay Literature, ISEAS, Singapour, 2018