Ralph Kronig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ralph Kronig
Description de cette image, également commentée ci-après

Ralph de Laer Kronig

Naissance
Dresde (Allemagne)
Décès (à 91 ans)
Zeist (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Champs Physicien
Institutions Université de technologie de Delft
Renommé pour Découverte du spin
Relations de Kramers-Kronig
Distinctions Médaille Max-Planck (1962)

Ralph de Laer Kronig (né le à Dresde et mort le à Zeist) est un physicien germano-américain. Il est renommé pour sa découverte du spin des particules élémentaires et pour sa théorie concernant la spectrométrie d'absorption des rayons X. Ses théories comprennent le modèle de Kronig-Penney, la transition de Coster-Kronig et les relations de Kramers-Kronig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ralph Kronig (plus tard Ralph de Laer Kronig) nait le à Dresde, en Allemagne. Il reçoit son éducation primaire et secondaire à Dresde, puis se rend à New York pour étudier à l'Université Columbia, où il obtient son doctorat le .

Le , Kronig arrive à Tübingen puis passe les 10 mois suivants à l'Institut Niels Bohr. Lorsqu'il reçut une lettre de Wolfgang Pauli expliquant la nécessité d'attribuer à chaque électrons d'un atome quatre nombres quantique, Kronig trouva l'idée d'un électron en rotation sur lui-même. Mais Pauli ridiculisa la notion de spin : "C'est sûrement une idée très astucieuse, lui dit Pauli, mais la nature n'est pas comme ça". Découragé, Kronig ne publia pas son idée[1].

En Ralph Kronig retourne à New York, où il rejoint le département de physique de l'Université Columbia en , d'abord comme professeur, puis comme professeur adjoint. En 1927, Kronig quitte définitivement l'Amérique pour travailler dans différents centres de recherche de premier plan à Copenhague, Londres et Zurich (où il est durant un an l'assistant de Pauli). Vers 1930, il s'installe aux Pays-Bas et travaille à partir de 1931 à l'Université de technologie de Delft, en tant que professeur associé puis à partir de 1939 en tant que professeur, poste qu'il tient jusqu'à sa retraite en 1969. La Médaille Max-Planck lui fut attribué en 1962. Il meurt à Zeist, le à l'âge de 91 ans.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Correspondence with Niels Bohr, 1924–1953.
  • Textbook of physics. Under the editorship of R. Kronig in collaboration with J. De Boer [and others] With biographical notes and tables by J. Korringa.
  • The optical basis of the theory of valence / by R. de L. Kronig
  • Band spectra and molecular structure / by R. de L. Kronig
  • Oral history interview with Ralph de Laer Kronig, 1962 November 12

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Samuel A. Goudsmit Papers, 1921–1979 Box 59 Folder 48 Spin history correspondence: B. L. van der Waerden, Ralph Kronig, and George Uhlenbeck
  • A. Pais, in Physics Today (December 1989)
  • M.J. Klein, in Physics in the Making (North-Holland, Amsterdam, 1989)
  • Stumm von Bordwehr, R., Ann. Phys. Fr., 14 (1989), 377 – 466
  • Obituary (by M. Dresden) in Physics Today, 50(3), March 1997, p. 97.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manjit Kumar (trad. Bernard Sigaud), Le grand roman de la physique quantique Einstein, Bohr et le débat sur la nature de la réalite [« Quantum »], Paris, J.C. Lattès, , 524 p. (ISBN 978-2-709-62465-7, OCLC 758613740, notice BnF no FRBNF42401861)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :