Raffinage du sucre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une usine sucrière à Pu'uene (en) (Hawaï) en 2004.

Le raffinage du sucre est le processus qui permet de passer du sucre de canne brut au sucre de canne blanc.

Processus[modifier | modifier le code]

L'usine sucrière réceptionne du sucre roux de canne.

Le sucre de canne brut cristallise avec une coloration qui va du blond au brun, due à des pigments présents uniquement dans la canne. Le raffinage le fait devenir blanc : pour cela, le sucre roux de canne est refondu et débarrassé de ses colorants dans une raffinerie : il n’y a pas de modification chimique (le raffinage n’a pas d’impact sur la structure du sucre).

Différentes étapes sont nécessaires dans le processus de raffinage : dissolution, filtration sur résines échangeuses d'ions, cristallisation et turbinage[1].

Le sucre de betterave est naturellement blanc et ne nécessite donc pas de raffinage. Le sucre roux de betterave, appelé vergeoise, est obtenu par chauffage prolongé du sucre blanc qui provoque la formation de colorants de type caramel[2].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Le sucre blanc de canne constitue 4 % des sucres commercialisés en France. La majorité du sucre commercialisé en France est du sucre blanc issu de l'épuration de la betterave par chaulage et carbonatation et n'est pas raffiné[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lewis Sharpe Ware, Beet-sugar manufacture and refining, (œuvre littéraire), John Wiley & Sons, , [lire en ligne]Voir et modifier les données sur Wikidata
  • (es) Richard Onses, Continuous dissolution process for sugar, in Alimentacion Equipos y Tecnologio, Editorial Alcion, May 1987, Barcelona,