Réintroduction du loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la zoologie
Cet article est une ébauche concernant la zoologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Un loup réintroduit au parc national de Yellowstone.
Des loups réintroduits sont amenés vers leur enclos d'acclimatation au parc national de Yellowstone, en janvier 1995.

La réintroduction du loup est la nouvelle introduction volontaire et artificielle de couples de loups dans des régions où ils étaient présents. Elle ne doit pas être confondue avec un retour naturel des loups dans une région.

La réintroduction des loups a pour but de rééquilibrer les écosystèmes notamment par la régulation naturelle des grand cervidés qui ont tendance à proliférer en l'absence de prédateurs[1].

Réintroduction dans le monde[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

On compte des réintroductions du loup en Arizona, au parc national de Yellowstone (Idaho) et au parc national des Great Smoky Mountains (Caroline du Nord).

En Italie[modifier | modifier le code]

Dans les Apennins et les Abruzzes, le loup se répand à nouveau là où on a renoncé à une agriculture de montagne[2].

En Suisse[modifier | modifier le code]

Le plan loup de l'Office fédéral de l'environnement fixe à 15 par prédateur le nombre de victimes parmi les animaux de rente avant d'être abattu[3]. On remarque que là où il apparaît, il refoule les bergers alpins[2]. Cependant il n'y a pas de réintroduction du loup en territoire helvétique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vidéo : Comment les loups changent les rivières.
  2. a et b Horizons et débats, 17 août 2009, N°32, "Protection des espèces" contre démocratie - de quoi s'agit-il ?, par Urs Graf, p.6
  3. Horizons et débats, 17 août 2009, N°32, Les loups du Valais peuvent enfin être tués, sous-titré :100 moutons ont été tués au printemps, par thk, p.5