Régis de Cacqueray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Prêtre
Image dans Infobox.
Régis de Cacqueray en 2011.
Fonction
Supérieur général
District de France de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (d)
-
Pierre-Marie Laurençon (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Régis de Cacqueray-ValménierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Autres informations
Religion
Nom en religion
Père JosephVoir et modifier les données sur Wikidata
Ordre religieux

Régis de Cacqueray-Valménier, connu aussi sous le nom de Père Joseph d'Avallon (O.F.M. Cap.), né le à Avallon, est un prêtre catholique traditionaliste français. Ordonné par Licinio Rangel en 1992, puis nommé supérieur du district de France de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X[1] fondée par Marcel Lefebvre[2], de 2002 à 2014. Il quitte la FSSPX en 2014 pour rejoindre la Communauté capucine d'observance traditionnelle, à Morgon[3]. Il est aussi, depuis 2018, l'un des aumôniers de l'institut Civitas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de neuf enfants issue de la petite noblesse normande[4].

En 2002, il est nommé à la charge de chef du district français de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X. En , pour diverses raisons[évasif], il exclut l'abbé Philippe Laguérie de la FSSPX[5].

En tant que supérieur du district de France de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), il s'investit en de nombreuses activités; notamment en menant des prières devant l'Assemblée nationale en guise d'opposition au mariage homosexuel, accompagné par l'association Civitas[6].

Le , Régis de Cacqueray quitte la Fraternité Saint-Pie-X pour entrer dans l'ordre franciscain des capucins de Morgon, dans le Rhône[7].

Depuis l'été 2018, il est également l'un des aumôniers nationaux du parti politique Civitas et l'un des chroniqueurs de la revue homonyme[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, un catholicisme intégriste », sur rts.ch, (consulté le )
  2. « Paul VI à Mgr Lefebvre en 1976: "Prenez ma place pour diriger l'Eglise !" », sur Le site de l'Eglise Catholique en Belgique, (consulté le )
  3. (en-US) « Les capucins de Morgon tournent le dos à la fsspx de Mgr fellay », sur gloria.tv, (consulté le )
  4. Régis Valette, Catalogue de la Noblesse Française, Paris, Robert Laffont, 2007 p., p. 55-333-339
  5. « Les lefebvristes se déchirent », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  6. Le JDD, « Mariage pour tous : la croisade de Civitas », sur lejdd.fr (consulté le )
  7. « Intégristes L'abbé de Cacqueray va entrer chez les capucins », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  8. « Des catholiques intégristes en séminaire à Bonneuil-Matours », sur La Nouvelle République (consulté le )