Régions naturelles du Nouveau-Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Nouveau-Brunswick compte plusieurs régions naturelles ou pays. Elles sont d'étendue souvent limitée (quelques dizaines de kilomètres) avec soit des caractères physiques homogènes (géomorphologie, géologie, climat, sols, ressources en eau…) soit une occupation humaine également homogène (perception et gestion de terroirs spécifiques, développement de paysages et d'une identité culturelle propres) ou encore possédant les deux aspects.

Héritage historique[modifier | modifier le code]

À la fin du XVIIe siècle, le territoire de l'Acadie fut divisé en plusieurs seigneuries. Lorsque les Britanniques envahirent la partie de l'Acadie correspondant au Nouveau-Brunswick, ils divisèrent le territoire en cantons, correspondant dans certains cas aux anciennes seigneuries. À la création de la province, en 1784, le territoire fut divisé en comtés, eux-mêmes subdivisés en paroisses. Peu d'entre eux respectent les limites des pays.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Le mot « pays » est seulement utilisé dans certaines expressions, telles qu'« arrière-pays » ou « pain de pays », tandis que « région naturelle » est peu ou pas utilisé. De nombreux pays ne sont pas vraiment reconnus tandis que certains sont des désignations officielles, tel que la péninsule acadienne. Certaines régions comme la péninsule acadienne ont une identité forte alors que certains y voient des divisions plus petites.

Liste non-exhaustive des régions et sous-régions[modifier | modifier le code]

Comté d'Albert

Comté de Carleton

Comté de Charlotte

Comté de Gloucester

Comté de Kent

Comté de Kings

Comté de Madawaska

Comté de Northumberland

Comté de Queens

Comté de Restigouche

Comté de Saint-Jean

Comté de Sunbury

Comté de Westmorland

Comté d'York