Quetsche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quetsches)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Prune bleue ou quetsche,peinture appartenant à la collection des ducs de Lorraine d’où le probable nom de Quiterie qui sera préféré pour ce tableau, Daté vers 1840.

La quetsche [kwɛtʃ ] est le fruit du quetschier, l'un des sous-cultivars du prunier de Damas, Prunus domestica subsp. insititia.

C'est une petite prune qui mûrit dès mi-août, et qui est disponible dans les marchés jusqu'en octobre. Elle est particulièrement répandue en Alsace, Lorraine, Allemagne, Autriche, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. Elle est également cultivée au Canada, dans la province de l'Ontario mais aussi sous le nom de Quiterie dans la région Grand Est de la France. Elle est commercialisée sous le nom de prune bleue partout au Canada[1]. Sous sa robe violette, elle cache une chair sucrée, acidulée, d’un jaune d’or légèrement foncé. Sa forme est oblongue et charnue. En Suisse romande comme en Haute-Saône, on l'appelle pruneau (différent du pruneau français).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot, d'origine lorraine, est la variante moyen-allemande de l'allemand standard Zwetsche, Zwetschge « prunier commun, Prunus domestica subsp. domestica », primitivement Twetzschen, qui serait emprunté au franco-provençal ou gallo-italique *davascena (cf. jurassien daveigne, comtois davdgna), issu du latin tardif damascēna, emprunté à son tour au grec damaskênon, signifiant « prune de Damas »[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La quetsche se consomme en fruit de table, en confiture, en tarte ou en sorbet.

En Lorraine, Alsace, et dans la région de Bâle, la quetsche est l'eau-de-vie, obtenue par distillation de quetsches [aussi appelée Quiterie en région mosellane] fermentées. Elle se consomme soit fraîche, soit à la température de la tasse à café. Elle était l'un des constituants du diaprun solutif de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle[3].

Elle est également utilisée pour confectionner la tarte aux pruneaux, le jour du Jeûne genevois[4].

On peut également l'utiliser pour faire de l'alcool comme du slivovitz dans certains pays de l'est de l'Europe.

Botanique[modifier | modifier le code]

Nom botanique : Prunus Domestica.

Description : fruit ovale, rouge pâle, violet (certaines variantes jaunes), à la chair savoureuse, légèrement acidulé.

  • Floraison : printemps.
  • Exposition : soleil.
  • Type de sol : normal.
  • Résistance : -20°c.
  • Récolte : août.

Variante[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses variantes de quetsche, une variante peu connue est la « quetsche blanche ». Ce fruit à la même forme et consistance que les autres quetsches mais est de couleur jaune clair avec une saveur plus sucrée et moins acidulée. Il existe en Angleterre, en particulier dans le Shropshire, une variété de quetsche (angl. damson), plus petite que celle connue en France et à base de laquelle est préparée de la confiture.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ontario, Terre Nourricière : Prunes. Dans Faits Alimentaires - Fruits - Prune, consulté en ligne le 2 septembre 2012.
  2. Dictionnaire culturel en langue française, éditions Le Robert, 2005.
  3. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.
  4. Frédéric Cochet, « Prunier Fellenberg hative » (consulté le 22 septembre 2013)