Prunier de Damas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prunier de Damas est une espèce d'arbre fruitier appartenant au genre Prunus.

Il donne des prunes de couleur bleu sombre, nommées en Dordogne prunes de Saint-Antonin[1].

Cette espèce est source de discorde entre les botanistes. Pour la majorité d'entre eux, il s'agit d'une sous-espèce du prunier européen et ils l'appellent donc Prunus domestica var. insititia. Pour d'autres, il s'agit d'une espèce à part entière : Prunus insititia.

Variétés[modifier | modifier le code]

De nombreuses sortes de pruniers sont des variétés issues du prunier de Damas :

Histoire[modifier | modifier le code]

La légende raconte que les croisés revenant défaits de Damas en Syrie, rapportèrent une variété nommée prunier de Damas. On les critiqua alors, en disant qu'ils étaient allés la bas « pour des prunes », expression signifiant « pour pas grand chose », voire « pour rien »[1].

Champlain et les pères Récollets introduisirent le prunier de Damas en Nouvelle-France au XVIIe siècle. Sa culture se répandit en bordure du Fleuve Saint-Laurent et depuis cette époque la mirabelle, la reine-claude, la damas pourpre et la damas jaune y sont très populaires.

En France, c'est le Seigneur de Saffres qui rentrant de croisade rapporta des pruniers dit prunier jaune de Sainte Catherine. On les trouve aujourd'hui encore à Vitteaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bruno Sirven, Le génie de l'arbre, Arles, Actes Sud, , 425 p. (ISBN 9782330065935), p. 171

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette Butet, « L’odyssée québécoise du prunier de Damas » (article accompagné d’illustrations et de références), Quatre-Temps, la revue des Amis du Jardin botanique de Montréal, ISSN 0820-5515, Automne 2017, Vol. 41, N° 3, P. 52-55.